RICHARD Jean-Jacques

Biographie

Jean-Jacques RICHARD est né le 12 juin 1954 en Gaume à Jamoigne – Province du Luxembourg belge.
Comptable-fiscaliste de formation, il est contraint de prendre sa pension à 62 ans pour cause de problèmes de santé. En contrepartie il peut enfin s’adonner à ses passions : littérature et photographie.
Fin des années 1970 il adhère au GAA (groupe d’action artistique) composé d’une quarantaine d’artistes plasticiens de tous genres avec qui il fait deux expositions l’une à Braine l’Alleud, l’autre dans les locaux de l’ULB à Bruxelles. Dernier soubresaut du GAA, une exposition conjointe à Anderlecht avec Claude Panier.
En 1979, exposition en solo à Tubize
Parallèlement à ses dessins géométriques à l’encre de chine, il commence à écrire et à faire de la photo. Adhésion à la Sabam (Société d’auteur Belge) en 1985.
Prix Polymnie au 3ème concours international de poésie organisé par La plume ardente pour son texte « D’écorce ».
Parution à compte d’auteur en 1997 de « M’amour » (poésie libre sur sa vision positive de la mort)
Pendant trois années consécutives, participation avec ses textes et ses dessins aux parcours d’artistes de la Saint-Martin (les 4 WE de novembre) à Nodebais. Récidive en 2014 !
Parution en 2015 de « A la découverte de la vie » recueil de poésies aux éditions Acrodacrolivres.
57 poésies choisies sur la tendresse, l’amour, la vie, l’enfance et les choses, avec en illustrations 4 photos NB et un de ses dessins.
2016-2017-2018. Création d’une série de cartes postales à partir de ses photos et de ses textes. Illustrations de premières pages de couverture pour Geb’Arts Asbl et « Entre deux pages ».
2018, participation à la « Collection Livre² » éditions Acrodacrolivres.
Un témoignage (nouvelle en 5.000 mots) sur le cancer de la prostate intitulé « Vivre ».
Si l’histoire de son cancer est le fil rouge de ce petit opuscule, c’est surtout une présentation d’une philosophie de vie face à la maladie et à la mort ainsi que le rapport aux autres et les problèmes et solutions pour VIVRE avec tous et soi-même.
2020, parution du roman « Mon enfance pour deux » aux éditions Acrodacrolivres.
Comment naître et vivre après la mort d’un enfant ? Comment construire sa propre vie tout en tenant comptes des attentes de l’entourage.
2021-2022 « Vademecum de l’édition » en attente d’édition. Petit fascicule reprenant les diverses manières de se faire éditer. Avantages, inconvénients, pièges à éviter, qui gagne quoi, …
Administrateur de plusieurs maisons d’édition et d’associations artistiques

Bibliographie

« M’amour », Prose poétique, 1997 D/1997/Jean-Jacques RICHARD. Editeur
« A la découverte de la vie », Poésie, 2015 Editions Acrodacrolivres ISBN 9782930756561
« Vivre », Nouvelle – Témoignage, 2018 Editions Acrodacrolivres ISBN 9782870360019
« Mon enfance pour deux » Roman, 2020 Editions Acrodacrolivres ISBN 9782930956640

Textes

(Extrait de « M’amour », Ed. chez l’auteur, 1997)
                                     …
Fille de la vie
 
Plus pure
Plus fougueuse
 
Elle vient
Telle une chatte
A petits pas feutrés
Lorgner du coin du cœur
Mon état de santé
 
Au faîte d’un bâillement
Elle hésite un instant
Le temps d’un éternuement
Puis retourne chez elle
Attendant patiemment
Que son heure vienne
 
 ****
                                                                              …
(Extrait de « A la découverte de la vie », Ed. Acrodacrolivres, 2015)
 
CHEMINEE
 
Vigie sur nos toits, couloir pour Père Noël,
Elle garde nos villes comme une sentinelle.
Au lever du soleil, son ombre se promène,
Telle une maquerelle arpentant son domaine.
 
C’est la mèche rebelle tout au long des saisons,
Une fleur au chapeau des murs de nos maisons,
Un berceau de cigogne, à moins que ce ne soit,
Les pics d’un hérisson se dressant sur nos toits.
 
C’est la grosse bouffarde au-dessus des usines,
D’où s’échappent des gaz aux relents de benzines.
Elle montre d’un doigt dirigé vers le ciel,
Ce qu’est la pollution : couleur artificielle.
 
C’est une huppe rouge, aux senteurs de résine,
Avec, de temps en temps, des odeurs de cuisine.
Pour tous les ramoneurs, c’est la raison de vivre,
Symbole de chaleur qui nous aide à survivre.
 
Ce peut être aussi bien cette décoration
A laquelle on s’accoude quand on est au salon;
Ou ce passage étroit où l’on reste coincé,
Ce petit corridor : c’est une cheminée.