HOYAS Ernest-Fernand

Portrait de HOYAS Ernest-Fernand

Cordonnées

Textes

Troisième jeunesse

Soixante ans reste un très be âge
Puisqu'il t'apporte en apanage
L'expression, des doux sentiments 
Que je ressens passionnément.

Restée alerte, tu m'émerveilles
Et ta bonté est sans pareille;

Généreuse et attentionnée
Douce, indulgente et dévouée
Ton charme est si attachant
Que je t'adore éperdument.

Tu restes jeune à soixante ans:
Le coeur brûlant d'amour fervent,
Tu reçois mes plus doux serments.

Ma récompense est ton sourire;
Les doux propos qu'on aime dire
Et qui apportent du bonheur
C'est ce qu'il y a de meilleur.

Tu y retrouves l'allégresse,
Les doux émois de ta jeunesse,
Oui, soixante ans reste un bel âge:
Notre amour en est l'apanage!