LUDVINE Ia


Biographie

Bibliographie

Textes


Adieu adieu tous les blancs bleus noirs
j’ai retrouvé ma sagesse ma folie j’ai retrouvé sacha
nous avions tout le temps et brisé le temps éclat de
soleil ou de rire éclat de verre et verre précieux vert
de ses prunelles
je divague je répète des mots venus d’où qui viennent
chavirer s’échouer dans ma tête
Et je n’y vois plus j’y vois la nuit qui tourne ou bien
est-ce moi et j’attends que cela me passe en taches
et tache qui se précise que le jour précise à contre-
jour vous sacha
(sacha souffrance silence soir signe sourire soupir
quel jeu)
Mais que mon cœur mon dieu que mon pauvre cœur
qui comprend tout à coup n’éclate pas ne se gonfle
pas ainsi à ne plus savoir où se mettre à ne plus
savoir si c’est de plaisir ou de peine
Pourquoi tremblai-je ainsi sacha je dirai encore il
y a sur la table un grand dessin qui se brouille rouge
orange et puis jaune comme un feu décomposé
il y a sur la table un grand dessin avant de mourir
de joie
et déjà me montent aux yeux les larmes de deviner
que nous nous perdons

pour toi ce livre d’heures et de la peine

Commentaires