ADINAU Louis-Gérard


Biographie

Né à Anvers (1882-1962), Louis-Gérard Adinau est un poète francophone. Il est aussi chimiste de formation (il a inventé l'adinite, dynamite non explosive). Il a trouvé dans la poésie et dans le "long voyage au pays de son coeur" un refuge et une ferveur.

Source: Legrain, Paul. Le dictionnaire des Belges. Bruxelles : Legrain, 1981, p. 9.

Bibliographie

  • Payasages humains. Courtrai ; Paris : Presses Jos. Vermaut, 1951.
  • Vagabondages. Courtrai ; Paris : Presses Jos. Vermaut, 1953.
  • Ebenes et ivoires. Courtrai ; Paris : Presses Jos. Vermaut, 1955.
  • Sagesse du soir. Bruxelles : C. E. L. F., 1960. (les cahiers de la tour de Babel ; 171)
  • Les lucioles de mes soirs. Liège : Editions de l'Essai, 1951.
  • Du passé du présent... Bruxelles : Editions de Planty.

Textes


Sagesse du soir

Je hume le parfum des beautés de ce monde... Au diable l'envers noir! Ses venins, ses laideurs: L'orgueil, l'envie et la haine, dont il abonde, Grignotent les humains, comme des vers rongeurs.   Je me perds dans la foule, entraîné par la ronde D'un manège de sots, de gueux, de fossoyeurs, Qui brocardent, parmi les âmes que je sonde, La perle précieuse échappée aux pêcheurs.   Assoifé d'amis vrais, de grâces féminines, J'aborde des coeurs purs, des âmes cristallines, Etoilant le vélum du Cirque ténébreux...   D'innombrables printemps trahissent-ils mon âge? Qu'importe! En souriant je garde, comme un sage, Dans mon coeur la jeunesse et la gaîté des dieux.

Commentaires


"Je n'ai pas connu de grand homme plus modeste que lui. Or, il était un authentique savant dont une invention révolutionnaire était brevetée en Amérique, sans que jamais il en parlât, alors que beaucoup n'ont vu en lui que le Doyen de nos poètes. On se contentait, en général, de dire de ses sonnets - qu'il modulait en ne leur laissant que l'essentiel de sa pensée - qu'ils relevaient de l'école des Parnassiens. J'y vois davantage. L'originalité de son oeuvre, sa profondeur toute personnelle, reposent surtout dans le fait qu'il ressentait, avec une angoisse lucide et courageuse, le mal de la vieillesse et la nécessité d'apprendre aux autres à lui sourire malgré elle. (Correspondance) marie Nicolaï.

 

"Votre poésie dit franchement, nettement ce qu'elle veut dire, et elle le dit, ma foi, fort bien... Vous avez un joli brin de plume au bout de votre règle à calculer." Gustave Charlier

 

"J'y découvre un homme de coeur et un homme de pensée, amoureux des belles choses créées et avide d'infini - : Donc un poète." Paul Champagne

 

" Des notations chaudes qui ont gardé l'empreinte fervente d'un voyageur très réceptif." Le Soir

 

"Du pittoresque, de la couleur, du sentiment, de l'humour." Le Thyrse


Coordonnées