BOULARD Jules


Biographie

Né à Marche en Famenne, le 21 février 1938. Licencié en Philologie romane (ULg) en 1960 (Cplt Archéologie et Histoire de l’Art). Professeur de français à l’Athénée royal de Châtelet de 1963 à 1991. Chargé de cours en :
  • Expression écrite et verbale UTPP sec. Direct. Charleroi.
  • Histoire de la littérature et philosophie  Acad. Mont-sur-March.
Proviseur à l’A.R. de Fleurus et, ensuite, à l’A.R. de Châtelet de 1991 à 1997. Préfet des études à l’A.R. de Charleroi de 1997 à 2001. Retraité depuis 2001 Membre de La Société des Poètes français. Lauréat du 1er prix de poésie libre en 2006 – Mention d’honneur en poésie classique en 2007, au Concours Paul Verlaine. Jules Boulard a également reçu le Prix Maurice et Gisèle Gauchez-Philippot 2012 pour son roman L’argile et la craie. « Ecrire est un besoin et un plaisir par lequel on explore et anime diverses individualités, à commencer par soi-même. »

Bibliographie

 

  • Un an d’empire. Récit. Paris, Ed. Debresse, 1968. ( L’épopée éphémère de l’empire du Sud-Kasaï, avec le Mulopwe A. Kalonji, à l’époque de la décolonisation).
  • A Livre ouvert. Poèmes, Biesmes, Salmon, 1970.
  • Pensée, Expression, Communication. Ed. Actualquarto, 1982. (Manuel scolaire qui rassemble les méthodes d’écriture et de critique, des schémas d’histoire littéraire et de la langue, pour les classes terminales d’humanités et première année de graduat) (Ouvrage « mentionné » par l’Académie de Langue et Littérature françaises de Belgique.
  • L’Allumeur de réverbères et autres légendes familières. Bruxelles, Labor, 1995. (Terres Wallonnes). (Nouvelles. Présentation nuancée de romanesque de quelques personnages – hommes et animaux - et de lieux réels, évoqués dans le contexte de certains moments de l’histoire de l’Ardenne)
  • L’envol de l’émouchet. Neufchâteau, Editions Weyrich, 2005. (Récit qui raconte de façon romancée mais dans un décor de temps et lieu évoqué - avec des personnages réels – très minutieusement reconstitué, l’aventure vécue par mon arrière grand-père Auguste Pirot de Jéhonville qui, ayant quitté l’Ardenne en 1848, suite à la famine, est parti chercher du travail à Paris où il connut les révolutions et coup d’Etat… ainsi que mon arrière-grand-mère alsacienne. Puis étant parti aux Etats-Unis pour y vendre des machines agricoles, sans succès , il sera contraint, pour revenir, de traverser le continent par la piste de l’Oregon, d’embarquer sur les premiers navires mixtes voile-vapeur qui suivent la route du Pacifique, pour regagner la France par le Cap Horn. Revenu à Paris, il se marie ; naissance des enfants dont  mon grand-père Lucien Pirot. Guerre de 1870, siège de Paris, et retour en Ardenne.)(Possibilité d’illustrations).
  • Le signe du Loup. Neufchâteau, Editions Weyrich. Roman qui se situe dans le contexte de la révolution de 1789, en Ardennes, et, ensuite, de l’empire. Les héros sont un enfant trouvé et un jeune loup, entre lesquels naîtra une amitié merveilleuse malgré les misères du temps.  
  • L'argile et la craie. Neufchâteau, Editions Weyrich. Prix Gauchez-Philippot 2012.

Ouvrages non encore  publiés :

Poésie
  • Le Nouvel Abécédaire. (recueil de poèmes lyriques principalement sur le thème de l’amour, en structures classiques). Quelques textes en chestrolais
Théâtre
  • Le printemps derrière la tenture. Comédie (Un auteur véreux domine ses proches qui se révoltent contre le « pillage » de leur vie auquel il se livre pour alimenter son inspiration…)
  • Betty ou les galets d’Etretat. (Un couple qui bat de l’aile retourne sur les lieux de rencontre et cherche à renouer les fils distendus, mais des éléments du passé remettent certains faits en question)
  • Un voyage à La Barbade. Comédie (Un imbroglio naît entre deux familles dont les enfants sont fiancés, suite à la confusion entre deux séjours de vacances « labébé », pour les uns, La Barbade aux Caraïbes pour les autres, mais en réalité… La Bourboule… une gaffe en entraîne une autre…)
  • L’auberge de la mère Muche. ( Isolés dans une auberge qui a perd sa clientèle, par la crue d’un fleuve, plusieurs personnages vont être confrontés à l’évasion d’un criminel réputé… Va-t-on vendre l’auberge ? - Mais tout finit bien)

Contes et Nouvelles :

  • Nouvelles histoires ardéchoises. Un grillon dans la tête. Nouvelles dans lesquelles s’exprime « un autre regard » sur les villages et les gens de là-bas.
  • Gloire, Tendresse et Gaudrioles… Au pays des faines et des glands (Des nouvelles où la vérité de certains personnages d’autrefois un peu mythiques, le charme inaltérable de certains lieux, la force de certaines émotions simples, retrouvent des couleurs vives grâce à un peu d’imagination et un brin de fantaisie)

 

Romans :

  • Une simple affaire de prof (roman d’intrigue policière ; enquête menée par un professeur entraîné malgré lui à élucider la disparition d’un de ses élèves. L’histoire se passe en grande partie à Charleroi et à…)

 

Divers :

  • Le français dans le monde. Essai (Plus que toute autre, la langue française a une vocation humaniste et sociale. Ce n’est pas sa difficulté d’apprentissage ni la concurrence d’autres langues qui la mettent en péril mais une inexorable régression mondiale et un abrutissement des langages)


En cours :

Dictionnaire philosophique (Plus exactement un essai sur différents thèmes liés à l’actualité et présentés dans un ordre alphabétique)
  • La Foi et la Cendre, roman historique (Une saga relatant l’expédition de plusieurs croisés « du nord » contre les Albigeois, sous Philippe Auguste et Louis VIII)
  • Le prof et le templier, roman d’intrigue policière. Les mêmes héros que ceux de Une simple affaire de prof vont devoir résoudre l’énigme d’un ancien cadavre découvert sur un site archéologique ; histoire récente à laquelle sont mêlées les familles de deux élèves.
  • Requiem pour une école défunte. Essai sur la situation de l’enseignement aujourd’hui, drames et perspectives.

Textes


J'aime aussi ta vepree...

J'aime aussi ta vêprée, jour menu et brumal,
Instant fragile et flou, moments heureux, silence...
Caresses infinies, fleurs de nuit, confidences,
Emoi follet, velours, archets et madrigal.

-Un adagio s'étire épelant ses nuances -
Ce n'était qu'un parfum sous son nimbe d'amour,
Mots chuchotés, perdus, éperdus et partances,
Un peu d'encens brûlé au B de mon bonjour

Je ne la revois plus, à peine une ombre blonde,
Un murmure de soie au frais du jardin bleu,
La rose qui se couche, un sourire et un jeu,
La feuille qui se noie au fil léger de l'onde...

Commentaires



Disponible(s)

Coordonnées

Adresse : 12, rue Taienne 6250 Aiseau-Presles
Tél. :071/39.50.83. -- Fax :