MUNO Jean


Biographie

Robert Burniaux alias Jean Muno naît à Molenbeek-Saint-Jean le 3 janvier 1924 et décède le 6 avril 1988. C'est un romancier, nouvelliste et enseignant à l'École normale Charles Buls.

Il est issu de parents écrivains et enseignants. Le jeune Robert Burniaux grandit dans une sphère littéraire et connût une enfance solitaire et studieuse. Muno a commencé sa carrière comme chroniqueur cinématographique.

Il fut membre belge de l'Académie entre 1981 et 1988.

Bibliographie

Romans et récits :

    * Le baptême de la ligne ou Le hanneton dans l'encrier, roman, Bruxelles, Éd. des Artistes, G.Houyoux, 1955.

    * Saint-Bedon, roman, dans Audace, vol. 22, s.d., (1958).

    * L'homme qui s'efface, récit, Bruxelles, Brepols, 1963. Coll. «Le cheval insolite"

    * L'île des pas perdus, roman, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1967.

    * Ripple-marks, roman, Bruxelles, Jacques Antoine, 1976.

    * Le joker, roman, Bruxelles, Louis Musin, 1972, rééd. 1980.

    * L'hipparion, roman, Paris, Julliard, 1962, rééd. 1984.

    * Histoire exécrable d'un héros brabançon, roman, Bruxelles, Jacques Antoine, 1982. Rééd. Les Éperonniers, Bruxelles, 1986.

    * Jeu de rôles, roman, Lausanne, L'Âge d'homme, 1988.

 

Contes et nouvelles :

    * La brèche, nouvelles, Paris, Librairie Saint-Germain-des-Prés,  1973. Coll. «Nouvelles de poètes»

    * Histoires singulières, Bruxelles, Jacques Antoine, 1979.

    * Douze contes dans Bruxelles vue par les peintres naïfs, Bruxelles, Laconti, 1979; repris sous le titre de *Contes naïfs, Bruxelles, Cyclope-dem, 1980.

    * Les petits pingouins, conte de Noël, Bruxelles, Le Cri, 1981. Coll. "Aube"

    * Entre les lignes, contes, dessins de Royer, préface de Jacques De Decker, Bruxelles, Paul Legrain, 1983.

    * Compte à rebours, conte, Bruxelles, Les libraires momentanément réunis, livraison 1, 1983.

    * Histoires griffues, nouvelles, Lausanne, L'Âge d'homme, 1985.

 

Textes


Extrait de Lisbeth au jardin botanique

Etrange mémoire. De longue promenade qui, en ces temps lointains, me conduisait régulièrement de la maison familiale à la demeure de " Marraine ", il ne me reste presque rien. Sauf le départ et l'arrivée, dont je me souviens avec une netteté singulière.
"Marraine" était une femme un peu forte, qui avait un prénom d' impératrice et un nom de métal précieux. Je l'admirais. Une dizaine d' années auparavant, lors de ma naissance, ma mère s' était trouvée à son service. Depuis, " Marraine" m' avait adoptée comme sa propre fille, spécialement le jeudi, de trois à six.
"L' exactitude est la politesse des rois", affirmait - elle, et cela m' impressionnait d' autant plus qu'elle résidait précisément rue Royale, à deux pas du jardin botanique. Nous habitons à Molenbeek, aux abords de la plaine de Tour et Taxis, fixés entre la campagne flamande, d' où mes parents étaient issus, et la grande ville qui nous intimidait. Le  jeudi, sitôt  rentrée  de  l'  école,  je  mangeais  à  la hâte, puis je m' habillais pour la fête.
La "cérémonie " serait plus exact. Une  robe  gris  perle -  ou peut - être mauve, d' un mauve très délicat -, un large col de broderie anglaise, des bottines jaunes à boutons d' une souplesse inoubliable. Mère me brossait les cheveux, roulait une mèche en " tomate", y nouait un ruban de la couleur de ma robe. Je me campais devant la glace et savourais à chaque fois la surprise attendue.

Commentaires


Jean MUNO a reçu le Prix Rossel 1979 pour son oeuvre Histoires singulières.