MERGEAI Jean


Biographie

Biographie

Écrivain régionaliste... Il en est pour qui ce terme comporte une connotation quelque peu péjorative. Et pourtant, que de charme dans cette oeuvre qui, à travers des détails apparemment anodins, voire futiles, poursuit la vérité profonde d'un terroir et d'une époque. Du particulier au général, de l'anecdotique à l'humain, il n'y a parfois que la différence d'un regard et d'une expression. L'oeuvre littéraire de Jean Mergeai, c'est ce regard, tendre et lucide, nostalgique et léger. C'est cette expression immédiate, claire, reflet souvent fidèle d'un parler gaumais simple et si riche à la fois. L'oeuvre littéraire de Jean Mergeai, c'est un besoin d'arrêter le temps, de transcrire l'éphémère, le banal, mais un banal si subjectif, un banal aujourd'hui si lointain qu'il en devient irremplaçable. Commencée par des ouvrages assez brefs, nouvelles, récits ou courts romans, cette œuvre se continue maintenant par la série romanesque Le schiste et la marne dont le troisième volume vient de paraître (réédition chez Racine). La manière a évolué, la perspective s'est élargie, mais la matière est restée la même. Comme l'étaient ses nouvelles, les derniers romans de Jean Mergeai sont l'oeuvre d'un homme honnête, fidèle à lui-même, à ses racines, à ses souvenirs et à ses affections. C'est là ce qui fait leur mérite, leur valeur et leur succès.

Né à Mortinsart, près d'Étalle, le 24 janvier 1927, Jean Mergeai a fait ses humanités gréco-latines au Collège Saint-Joseph de Virton, puis à l'Athénée Royal d'Arlon. Il est licencié en droit de l'Université libre de Bruxelles, et a suivi une formation en criminologie. Il a été successivement surveillant aux Athénées de Jodoigne et d'Etterbeek; Substitut du Procureur du Roi au Congo belge de 1957 à 1960. Substitut puis Juge au Tribunal de Première Instance à Arlon, il est depuis 1983 Président des Tribunaux de Commerce d'Arlon et de Neufchâteau. Marié à Liliane De Vos, il a trois fils.

Une vie sans histoire donc, de magistrat et de père de famille. Mais aussi une curiosité intellectuelle toujours en éveil, de nombreuses correspondances littéraires avec des écrivains français et belges célèbres, et une attention constante portée à la littérature et aux écrivains luxembourgeois.

Membre de l'Académie luxembourgeoise depuis 1968, Jean Mergeai en a été le Président de 1977 à 1982. L'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises lui a attribué à deux reprises le prix Georges Garnir. Lui ont aussi été décernés le 2e prix des Compagnons d'Athéna et le prix Adrien de Prémorel.

Il est décédé le 30 octobre 2006.

Prix obtenus

* 1972 : Prix Georges Garnir pour Les chemins de terre, Paul Legrain, Bruxelles.
* 1980 : Prix Adrien de Prémorel pour Ma Gaume, Paul Legrain, Bruxelles, 1978. Photos de Patrice Gaillet.

 

Source : A. EGEDY-DEJAER. Jean Mergeai. [E ligne] Marche-en-Famenne : Service du livre luxembourgeois, s.d. [Consulté le 06/02/2012] Disponible sur : www.servicedulivre.be/sll/fiches_auteurs/m/mergeai-jean.html

Bibliographie

 

Bibliographie

Romans :

  • Du temps de ma maison, Virton : La Dryade, 1966.
  • Adieu enfance, Gembloux : Duculot, 1977.
  • Le schiste et la marne : Tome I : Champvenance, Gembloux : Duculot, 1987.Rééd. Ed. Racine, 2000.
  • Le schiste et la marne : Tome II : Marémont ou les enracinés, Gembloux : Duculot, 1988. Rééd. Ed. Racine, 2000.
  • Le schiste et la marne : Tome III : Le dernier des Landain, Gembloux : Duculot, 1989. Rééd. Ed. Racine, 2000. Prix Georges Garnir en 1990.
  • Le printemps reviendra..., Ottignies : Quorum, 1994.

 

Essais :

  • Pierre Nothomb ou les paradis perdus, Virton : La Dryade, 1965.
  • Hubert Juin, Bruxelles : Pierre de Méyère, 1972.
  • Luxembourg belge, Bruxelles : Paul Legrain, 1973.
  • Christophe Théate, facteur ardennais, Bruxelles : Paul Legrain, 1978.
  • Ma Gaume, Bruxelles : Paul Legrain, 1978. Photos de Patrice Gaillet. Prix Adrien de Prémorel en 1980.
  • Albert Hustin, Croix-Rouge de Virton, 1982.
  • Guy Ducaté ou la plénitude inquiète, Bruxelles : Paul Legrain, 1984.
  • Lucioles, aphorismes, Virton : La Dryade, 1985.
  • Jean Lejour, Saint-Hubert : Gofflot, 1986.
  • La Gaume, Bruxelles : Paul Legrain, 1988.
  • Entre l'herbe et les pavés (aphorismes et réflexions), Bruxelles : Éditions du Cercle, 1991.
  • Le passe-partout du latin juridique, lexique, Bruxelles, 1992.

 

Nouvelles :

  • Les chemins de terre, Bruxelles : Paul Legrain, 1970. Prix Georges Garnir en 1972.
  • Les vêpres buissonnières, Gembloux : Duculot, 1974 et 1984.
  • Ailleurs en Ardenne, Gembloux : Duculot, 1984.

 

Théâtre :

En français, chez l'auteur :

  • Fête de charité, farce en un acte, 1964.
  • La cité parfaite, pièce en deux actes.
  • Chambre à part, farce en un acte.
  • Ensemble au paradis, comédie en un acte, 1975.
  • Arlon à fleur de vin, 1976.

En dialecte gaumais, chez l'auteur :

  • Le képi et la culotte, comédie en trois actes.
  • Des embard' à la noce, comédie en quatre actes.
  • In mât' d'école coumme i n'y a n'è pont, comédie en trois actes, 1976.
  • In mariadge bin préparé, farce en un acte.

 

Jean Mergeai collabore à de nombreuses revues et à des journaux, notamment sous le pseudonyme de Jacques Brihaut dans Le Républicain lorrain et est chroniqueur à L'Avenir du Luxembourg.

Textes


Commentaires



Coordonnées

Adresse : Rue Francq, 46 6700 Arlon