LEGGELO Adolf


Biographie

Pseudonyme d'Adolf van Leggelo.  Né à Djakarta (Indonésie) le 24 mai 1910.  Peintre, graveur et poète.  Nombreuses expositions de peinture. Passe sa jeunesse en Indonésie, aux Etats-Unis, en Allemagne et aux Pays-Bas. Il se fixe plus tard dans le Condroz namurois (près d'Havelange) après avoir habité au Luxembourg, en Grèce et en France. A 18 ans, il choisit le français comme langue d'expression poétique. Il est décédé en décembre 2004.

Bibliographie

  • Verticales, Lyon : Henneuse, 1956.
  • Helléniques, s.l. : Lévêque, 1958.
  • Poèmes pour elle, poèmes pour lui,  Bruxelles : A. De Rache, 1976.
  • Quand la fumée se lève, Paris : Caractères, 1980.
  • Images d'un itinérant, Bruxelles : A. De Rache, 1985.
  • Tendre comme le tamaris, Ottignies/Louvain-la-Neuve : Dieu-Brichard, 1989.
  • Instantanés d'hiver, Soumagne : Tétras-Lyre, 1992.
  • Vivre traverse un soleil, Soumagne : Tétras-Lyre, 1994.
  • Demeurer dans l'instant, Paris : Caractères, 1998.
  • Epis sauvages, Soumagne : Tétras Lyre, 1999.
  • Le lièvre veille  et D'Ellébore à colchique, Soumagne : Tétras-Lyre, 2007. Coll. Lyre sans bornes. Avec 4 fusains de l'auteur. Préface de Caroline Lamarche.

 

Textes


ESTAMPE

Des bords de mousse d'une mare d'ombre
le héron s'élève
de ses rames larges ridant le soir
frôlant les fantômes
traçant un sillon de ses pattes raides
dans la pluie très fine de son espoir.

                *


Quand l'ombre s'incline devant l'arbre,
la mort rend hommage à la vie.
L'ombre et l'arbre sont faits pour s'entendre
ils naissent en jumeaux de leur père soleil
et d'une mère qui s'offre au désir de vivre.
Chacun chuchote un songe à l'autre
selon le vent qui passe ou le silence d'un mot.


Extrait de "Le lièvre veille"




Commentaires