SCOHY Antoine


Biographie

Né à Gand en 1915.

Bibliographie

  • Lettres à Gorinne, 1964
  • Lettres à Fernand, 1968
  • Le chant de Pénélope, 1981
  • Salomé, 1982
  • Et Roi, 1983
  • Haïku d'Occident, 1984

Textes


RETOUR

Le dessin des ramures sur le ciel,
Le vent s'est englouti,
Le froid demeure,
Et règne le silence de l'attente.
Le soleil vacille,
Un nuage l'absorbe.
Le monde est un bateau qui dérive.

J'allais à la rencontre d'un visage oublié dans la ville,
Un lumineux regard;
Une vive admiration de notre commune présence planait.
Victoire sur l'instant qui fuit.
C'était l'enchantement
Où l'on ne gagne rien.
Pure poésie de graviation.

L'instant dans le bois se trouvait clos.
En vain, j'avançais;
Son visage glissait entre les branches.
J'allai jusqu'au dernier arbre qui sera le mât de la nuit.

La lune était une belle jetée dans l'espace
Qui retombera le jour.
Une forme courait dans le sentier qui se perd.
On la trouvera demain à la proue,
Etreinte par l'inutile course.
Les voiles du soir recouvraient l'horizon,
Lueurs de mirage,
Par-dessus les ramures, dans leur resserrement d'hiver.
Le ciel s'illuminait de nuit,
Un dévoilement de cristal,
Du Mozart.

Commentaires