PARADIS Frank


Biographie

Pseudo de Jacques Crickillon  (voir sa fiche complète)

 

 

Bibliographie

Textes


Les oreilles-coquillages

Il n'est pire sourd que celui qui sait tout.
Sa tête est si pleine que ça lui bouche les oreilles.
Ca, ce tas de mou. Il n'est pas rare que ça ressorte En longs rubans de gélatine Qui s'enroulent aux cous des enfants, A les étouffer, pour leur apprendre à vivre.
Pendant ce temps-là, les tout petits ont trouvé un nid de coquillages.
Des rares, des à histoires damour.
Les gens sérieux n'entendent rien.
Les grandes personnes n'écoutent jamais personne. A cause de la gélatine qui leur court-circuite le coeur.
Et surtout pas les histoires d'amour, Et surtout pas quand elles viennent des vagues et s'en iront avant l'aube.
C'est pour les oreilles-coquillages.
les enfants seuls Au crépuscule se cherchent dans les flaques d'infini.

Commentaires



Coordonnées