LOUIS-GILSOUL Jeanne


Biographie

Jeanne Louis est née, en août 1906, dans les anciennes Forges de Grandvoir, en Terre de Neufchâteau.

Petit-fille et fille de charrons ardennais, elle appartient aux Luxembourg historique par toutes ses ascendances, rmanes et germaniques, de la Vierre à l'Ourthe, de Florenville à Saint-Vith, - à tout ce Pays des trois Frontières, où ses ancêtres ont duré, meuniers et laboureurs, droits sur leurs biens, et pour d'autres, nobles et francs hommes, hommes de fiefs et de guerre, en leurs maisons fortes.

Sur l'arbre rude fleurit soudain, comme l'aube, la tendre poésie.

Poésie de source, sans passé d'école, car Jeanne en fut interdite.

Poésie nécessaire, qui longtemps ne put être que rêvée dans la solitude imaginaire, en silence contrait. (Prix Interfrance de Poésie, 1958).

Bibliographie

  • D'un peu de vie en gibercière, 1958 (prix Interfrance)
  • Poèmes, 1962
  • L'eau des quatre vents, 1979
  • La mer prête voilure, 1984
  • L'eau des quatre vents, 1979

Textes


Sur la mer elle s'en va, la femme du voyage,
frégate qui mène en bateau,
tombe de sommeil, déserte,
rêve, prend patience,
meurt d'amour ou devient découverte.
La guerre
à l'état brut
rouge d'enfer
tue la mère qui crie
du plus profond du vide
une naissance.
Partage des femmes
Universelle entente
devant l'icône.
A genoux dans la maison bleue
la femme prie.
Sa voix murmure en courbes pures
des syllabes précisées.
Fleurie, elle est bonheur.
Sa peine calme
ouvre les yeux de larmes délivrés.
Elle donne ses lèvres
en fleur.

Commentaires