DELCARTE Françoise


Biographie

Françoise Delcarte (1936-1995). Naissance à Péruwelz dans le Hainaut occidental. Elle considérait sa biographie comme totalement dénuée d’intérêt et estimait plus important de cerner le travail et les traces laissées sur le corps signifiant par la mémoire comme par l’oubli. Une des poétesses belges les plus marquées dans son travail par les avancées de la psychanalyse, notamment lacanienne.

Bibliographie

  • Infinitif, Paris, Seghers, 1967
  • Sables, Paris, Seghers, 1969

Textes


Pouvoirs 

je parle d'une ville, à présent, pour nous deux.
Je parle ma présence parmi tes yeux de plaine.

Je parle d'une allée de trembles, au fond des mains.

J'oublie mes propres mots.
J'éclipse ma mémoire.
Une phrase est ton corps.

J'apprends à me nommer.
J'apprends battre les ailes au fond de chaque nuit.

Je parle vivre ici, sans promesse de temps.

Commentaires


François Delcarte n'a publié que deux minces recueils de cinquante pages chacun, à bref intervalle: Infinitif en 1967 et Sables en 1969.  Dans le premier en un langage très nu, très monacal, très efficace, elle va d'interrogation en émerveillement, comme si la vie même était affaire de rigueur et de torture.  Dans le second, un discret élément de chanson se glisse, alors que s'exprime la même inquiétude.  Entre l'être et le non-être, l'amour et le doute dans l'amour, se joue ainsi le destin d'une âme s'évère, traquée, sans concession: une ascèse sur laquelle vingt-cinq ans plus tard, le temps n'a aucune prise; le journal intime d'une sensibilité qui n'accepte que l'essentiel.

 Editions Traces, Bruxelles "La poésie francophone de Belgique (1928-1962)


Coordonnées