HALEN Pierre


Biographie

Bibliographie

Textes


Femmes, je vous aime, disait l'assoiffé.  Mais les graviers près de la source restent secs.

Poursuivie, tu t'effaces en un parfum; celle qui poursuit pèse.

Tu m'aimes, tu ne m'aimes plus.  Tu ne sais plus si tu m'aimes. Tremblements de magazine.

Femmes plurielles, aux babils moqueurs que dément chaque destin singulier.  Seule en face de moi sur l'étroit sentier, ta langue est râpeuse d'une émotion trop fort escomptée.

Les nymphes du long téléphone brodent sans fin leur délicat trousseau de phrases.  Narcisse comprend mal l'absconse détresse d'Echo.

Commentaires



Coordonnées