BIEBUYCK Jacques


Biographie

Né à Bruxelles le 17 mai 1909.  Essayiste, poète.  Rédacteur en chef du Ligueur (1950-1974).  Cinq recueils de poèmes, le dernier: Veiller jusqu'à l'aurore.  Chroniques: Le rire du coeur, N'empêchez pas la musique.  Essais: Journal d'un chrétien, Le psaume dans la ville, La flûte dans le métro.  Albums: La forêt de Soignes, Le roman pays de Brabant.  Président honoraire des Scriptores Christiani.  Prix Schmitz et Jean Kobs, de l'Académie

Bibliographie

poésie

  • Les monastiques
  • La source est en toi
  • Poésie pour vivre
  • Le troisième oeil
  • Veiller jusqu'à l'aurore

Essais

  • Mère de mes fils
  • Le psaume dans la ville
  • Journal d'un chrétien
  • Le serpent innocent
  • Pier-Giorgio Frassati
  • Journal de l'homme obscur

Roman

  • 1+1=7
  • Mime au pays des mandibules

Chroniques

  • N'empêchez pas la musique
  • Le rire du coeur
  • L'homme qui chantait tout seul

Contes

  • Le petit garçon transparent
  • Monts et merveilles
  • Pierot du pylone

Albums

  • La forêt de Soignes, photos de Guy Bouchez, Ed. Paul Legrain
  • Le Roman Pays de Brabant, Photos de Michel Fischer, en collaboration avec Françoise Humblet, Ed. Paul Legrain

Textes


JE L' AI RENCONTRE...

J'ai rencontré le Bon DIeu dans la rue.  J'étais heureux, pas très à l'aise.
Ce qui est sympathique chez lui, c'est que jamais personne ne l'identifie.  On peut bavarder en paix, en plein boulevard avec le Maître de la Terre.  On imagine mal, d'ailleurs, d'autres rapport.
    - Tu me délaisses un peu, fit-il gentiment.
    - On a tant à faire, Seigneur! répondis-je.  Surtout quand on s'occupe d'oeuvres...
Cette lueur dans ses yeux.
    - Rappelle-toi nos bons silences de jadis, dans la forêt, dans nos églises...
    - Et puis... Vous vous laissez oublier, Bon Dieu! Pourquoi jamais sur Dieu, un grand schow télévisé, ou quelque brillant reportage sur la Trinité?.
    - Tu n'as donc rien compris?  Si j'étais une star, un vainqueur, quel mérite auraient ceux qui me découvriraient?  Dieu est forcément discret à l'extrême, le plus faible parmi les êtres.
    - Tout de même, si vous suscitiez quelques saints un peu fous, un peu voyants?
    - Aime-moi comme je suis.  Parle-moi tout seul, sans gloire.  Mon adresse?  A droite, au fond du silence.
En le quittant, j'avais envie de pleurer et de rire, le nez dans son vieux paletot à l'odeur de mousse et de tabac.

Commentaires