MEUTER Marie-Josèphe


Biographie

Marie-Josèphe Meuter, épouse Degroeve est née le 3 juillet 1944 à Sautour – Philippeville. Trois enfants et cinq petits enfants. Très attachée à sa terre natale de Charleroi. Trois mariage – deux divorces.   Etudes : Scolarité chez les sœurs Notre Dame, 13 années de pensionnat, jupe bleue – chemisier blanc. Enfance solitaire mais dans le cadre de nombreuses fêtes de famille. Vacances à la campagne, partage entre Sautour et Chatelineau. A 20 ans, perte de son premier enfant, Jean François.
  • Humanités modernes.
  • Etudes Mobilier à Bruxelles « Les meubles à travers les siècles ».
  1970 :
  • Collaboration avec le Comité Départemental du Tourisme des Hautes Pyrénées (Tarbes), promotion de son tourisme en Belgique.
  • Foires commerciales.
Découvertes de la montagne et du dépassement de soi, suivront 30 ans de montagne.   1972 :
  • Gérante de plusieurs magasins de la chaîne « La Maison Bleue » (Pelgrim’s)
  • 1er prix de la meilleure gérante en 1974.
  • Chargée de la liquidation des stocks de tous les magasins après faillite.
  • Vie de femme seule de 32 à 35 ans avec deux enfants, harmonie totale avec eux à Charleroi.
  • Comédienne théâtre amateur pendant 3 ans au « Théâtre Poche ».
  1980 :
  • Collaboratrice d’expert du Tribunal du Commerce de Bruxelles.
  • Expérience étonnante, passion du travail, nouvelle vie à Bruxelles (Forest).
  1984 :
  • Création et gestion de l’agence de voyage et tour-opérateur « FHAM  TOURISME »
  • Spécialisation : voyage culturels et à thème.
  • Nombreuses relations touristiques notamment avec la Commune libre de Montmartre.
  • Créations de séminaires de médecins à Rhodes.
  • Vit seule, faillite de la société.
  • Divorce.
  1986 : ·        Début journalisme.   1987-1990 ·        Secrétaire de la Maison Internationale de la Poésie « Arthur Haulot » Devient vite secrétaire d’Arthur, très forte amitié avec le couple qui lui redonne goût à      la vie, naissance d’un petit fils. ·        Diffusion de la langue française à travers le monde. ·        Organisation de Biennales Internationales de poésie à Liège. ·        Administrateur de la revue « Journal des Poètes » Vie de travail et familiale.   Mariage avec le Gouverneur de l’Arrondissement administratif de Bruxelles Capitale en 1990, qu’elle assiste dans ses fonctions officielles. Mariage d’amour, éminence politique et culturelle.   Pendant les fonctions du Gouverneur et de son épouse :
  • Rénovation extérieure et intérieure du Palais Provincial et classement.
  • Ouverture du Palais au grand public.
  • Organisations de visites guidées.
  • Gestion de l’asbl « Les Soirées du Palais Provincial » et gestion du palais.
  • Organisation de soirées de gala, concerts, expositions, Journées du Patrimoine.
  • Contact avec la presse.
  • Création d’un petit musée Rik Wouters au Palais Provincial.
  • Sortie du 1er recueil de poésie « De la terre, de l’homme à l’enfant »
  1993 :
  • Création de l’asbl « Les relais des Enfants du Sida » ayant pour but la recherche de fonds pour aider des enfants sidéens, l’action se veut nationale mais est surtout axée sur la région bruxelloise, le Brabant wallon et Namur.
  1994 :
  • Présidente de l’association Provinciale pour Enfants Réadaptés (APER°, prise en charge des enfants du quart monde de Bruxelles, rue des Tanneurs.
  • Organisation de camps de vacances gratuits pour ces enfants en 1994 à Grasse et en 1995 à Foix.
  • Organisation de deux « Bal de Prestige » en 1993 et 1994 – 250 personnes avec pour thème « Vienne en Bruxelles », l’un d’eux reçut le patronage de S.A.R. la Princesse Astrid.
  • Soirée de gala « José Van Dam », noël 1994, 120 choristes de communautés Européennes et David Miller.
  • Au total plus de 8.000.000 de francs belge ont été recueillis pour les enfants sidéens.
      Mariage d’Alexandre.   1995 :
  • Scission du Brabant, fermeture du Palais.
  • Fin de l’asbl « Les Soirées du Palais Provincial ».
      Mariage de Frédérique.   1998 :  
  • Création d’un Gala de musique et Poésie à l’Hôtel de ville de Bruxelles en présence et avec le soutien de S.A.R. le Prince Laurent.
  • Participation au concours international du CEPAL ; centre Européen pour la Promotion des Arts et des Lettres, obtention du 3ième prix avec mention d’excellence pour le poème « A ma fille »
  • Fin des activités de l’asbl « Le Relais des Enfants du Sida ».
  • Participation active aux Biennales internationales de la poésie de Liège 1999.
  • Octroi du titre de Chevalier de l’ordre des Palmes Académiques par le Premier Ministre Jospin, pour services rendus à la culture et l’aide aux enfants en difficultés.
  • Préparation et réalisation du 2ième recueil de poésie « Traverses et Chemins ».
  2000 :
  • Prise en charge d’une famille marocaine (12 personnes) intégration, langue française : action sociale, éducative et culturelle.
  2000 à 2005 :
  • Nombreux voyages en Egypte, Tunisie et France pour prise de contact au niveau poétique, culturel et social.
Pendant ces 5 années, je me suis occupée particulièrement de mes petits enfants tant en Belgique qu’en Egypte.   2001-2003-2005
  • Participation active à la réalisation des Biennales Internationales de poésie à Liège.
  2005
  • Sortie du 2ième recueil : Traverses et Chemins

Bibliographie

De la terre, de l’homme à l’enfant, Editions Labor, 1993. Traverses et chemins, Editions Couleur Livres, 2005.

Textes


TRAVERSES   Amour, éternelle interdite Et seule raison de vivre. Ivresse, tendresse, désir, Sans doute ; mais pourtant Mensonge, absence, oubli :   Voici d’une passion l’irréversible prix. Mais qu’importe qu’au bout du voyage Le cœur encore s’écartèle Si, s’obstinant à l’inaccessible La main rencontre, celle destinée.   A ma paume ouverte, ta main s’emprisonne Les chemins de croix s’illuminent de ceux du voyage, De l’illusion d’une nuit, d’amours infinies. Heureuses traverses Que sans le destin, nous eûmes découvertes     JANVIER, FEVRIER …   Je vous sais étonné De n’avoir cette année Pas reçu mes pensées Au tout premier janvier   L’an nouveau est venu : je l’avais tant voulu 2, et 3 zéros cousus avec des mots suspendus   Les hommes ont changé Mes rêves de beauté. On attendra l’autre année pour nourrir les affamés   Il faut un an encore pour briser les décors De sang, de haine, de mort ; Voir se lever un soleil d’or   Puisqu’ils l’ont décidé Je marche à côté Et je jette au panier les ordres éliminés   C’est à Saint Valentin Que je vous dis enfin Mes espoirs, mes demains Mes doutes, mes chagrins   Je chante Bonne Année Créons l’humanité : C’est à nous de bouger Pour d’autres vérités     LES DRAPS D’OR   Je suis devenue belle Je l’ai vu dans tes yeux   Ma peau a couleur pêche je l’ai goûté sur ta peau   Mon cœur est écarlate J’ai vu rougir le tien.   Se promènent tes regards Sur mes jambes couleur ambre   Mes seins dorés palpitent Caressés par ton souffle   Regards, désirs, émois Viens mon amour…   J’ai tiré les draps d’or     TROISIEME MILLENAIRE   Je rêve aux prémices d’un futur millénaire Fait d’homme de solidarité Je veux un monde où les rêves ont une place Des cités vertes où courir en toute sérénité. Je chante pour l’égalité des races, des couleurs, des religions, La liberté de la parole, le droit d’aimer sans être jugé.   Je dis qu’Il n’a jamais voulu les armes Le feu, la haine, le reniement de la Femme. Humblement je m’agenouille Devant mes sœurs humiliées, muselées. J’acclame les mères, car Où serais-tu, si Elle ne t’avait pas donné le jour ?   Parce qu’il est de chair, de cœur et d’esprit, Je supplie l’homme de changer le 21ième siècle. Que naisse un monde de culture et non seulement de marchés. Que cessent les excès somptuaires, quand meurent de faim les petits des hommes. Au cœur de Noël, je chante pour les enfants des cinq continents Et leur confie une nouvelle galaxie, celle de l’Amour.

Commentaires


Traverses et chemins Ce deuxième recueil, après « De la terre, de l’homme à l’enfant » est encore un chant d’amour et de foi. C’est l’amour, et le courage de le dire, que Marie-Josèphe Meuter veut apprendre à ses enfants et petits-enfants. Elle connaît le bonheur de pouvoir jouer avec le Verbe, et dans ce jeu, il lui est parfois permis d’envoyer des lettres qui, sans adresse, arrivent quand même. A travers ses poèmes, elle jette un cri pour Julie, Mélissa et les autres, comme elle supplie pour ceux qui  n’ont pas notre chance de vivre sans le sida !   Une partie des bénéfices de la vente de ce recueil est destinés à l’aide aux enfants et jeunes atteints du sida.   Plus de 25 illustrations. Préface d’Arthur Haulot et de Laurent de Belgique.   Fortement attachée au pays de Charleroi, Marie-Josèphe Meuter conserve, grâce à cet attachement, les enseignements essentiels que lui a légués sa terre natale. Elle y puise son amour de la terre, sa passion des traditions, de la famille, des enfants et des racines.     Marie-Josèphe, carolorégienne dans l’âme, a le goût de l’essentiel. Attachée au pays qui l’a vu naître, cette dame de l’écriture conserve les enseignements de son terroir : l’amour de la terre, des traditions, de la famille, des enfants. Elle courtise la plume dès l’âge de 15 ans. La poésie entre alors dans sa vie et sera sa première passion. Sa première fièvre.

Disponible(s)

Coordonnées

Adresse : Avenue Kersbeek 240 1190 Bruxelles
Tél. :02/374.01.55 -- Fax : 02/374.01.55  
Courriel : fa899201@skynet.be