SOETENS Géo


Biographie

Né et mort à Bruxelles (1924-    )
Une existence brève et intense, toute vouée au "verso des images"(M. Leiris) et cependant, exclusivement à la poésie.
Deux receuils, des poèmes épars, quelques articles critiques, une activité discrète et efficace tant au journal des poètes qu'au Centre Internationnal d' Etudes Poétiques, dont il assura un moment le secrétariat.
source : Alphabet des lettres belges de langue française

Bibliographie

  • Temps de la terre, Bruxelles, La maison du Poète, 1952
  • D'une distance intérieure, Bruxelles, Le Cormier 1984

Textes


Odeur de mon enfance

odeur de mon enfance
j'approche de moi-même
la terre me déprend

joie de noir cet arbre pur
la forêt a perdu ses hommes

suffit-il de vivre un mot
pour effacer la mort

Commentaires


L'oeuvre de Géo Soetens tient en deux minces volumes, à la remarquable densité.  Il affectionne les textes ajourés, comme si la soustraction était une sorte de principe de toute poésie.  Quelques mots, parfois sans lien évident, lui suffisent à la fois pour créer une atmosphère et pour définir, comme par défaut, l'art de sentir et de penser.  Il sait tirer parti de l'enseignement de René Char et, par instants, rappelle son contemporain André du Bouchet.  Le non-dit, chez lui, a le charme des choses explicites.

Editions Traces, Bruxelles "La poésie francophone de Belgique (1903-1926)