DOTREMONT Christian


Biographie

Peintre et poète belge,membre du groupe surréaliste belge, cofondateur du mouvement Cobra.

De 1948 à1951, il fut l'un de ses principaux théoriciens et le rédacteur en chef de la revue du groupe. Marqué par un voyage en Laponie (1956), il se lança dans une recherche à la fois graphique et poétique, où le logogramme, né du pinceau sur la feuille blanche comme la trace du traîneau sur la neige, compose des empreintes à la recherche d'une forme (Logbook, 1974; Traces, 1980). (Yahoo Encyclopédie)


"Christian Dotremont, peintre et écrivain est né en 1922 à Tervuren et décédé en 1979 à Bruxelles. Membre du groupe surréaliste belge, cofondateur du mouvement Cobra (1948-1951), il est l'un de ses principaux théoriciens et le rédacteur en chef de la revue du groupe.

Il effectue un voyage en Laponie en 1956.

En 1962, il exécute ses premiers logogrammes , inscriptions à l'encre de chine sur papier blanc « sans souci des proportions, de la régularité ordinaires, les lettres s'agglomérant, se distendant, et donc sans souci de lisibilité »

Plus tard, il accompagnera ce travail graphique sur l'écriture de textes en bas de page qui constitueront en quelque sorte leurs traductions".

Source : Plassart, Catherine. Site d'Art Point France : plate-forme d'artistes, librairie, dossiers, annuaires. [consulté le 23/11/2011]. Disponible sur : http://www.artpointfrance.info/reglement-blog.php

Bibliographie

Publications de Christian Dotremont :

  • Ancienne éternité. Louvain : La poésie est là, 1940.
  • Le corps grand ouvert. In : L'aiguille aimantée, Anvers, n°2, mars 1941.
  • Souvenirs d'un jeune bagnard. Nouvelle Revue Belgique, 1941
  • Noués comme une cravate. Paris : La Main à Plume, 1941.
  • Lettres d'amour. Paris : La Main à Plume, 1943. 
  • Quand un homme parle des hommes. Le serpent de mer, 1944.
  • Note sur les coïncidences : précédée de variations précises sur quelques moyens d'échapper à l'existence et suivie de quelques autres notes. Louvain : Le serpent de mer, [1944].
  • La Terre n'est pas une Vallée de Larmes. Avec  Noël Arnaud, Charles Baudelaire, Nougé… [et al.].  Bruxelles : Editions La Boétie, 1945.
  • Mathématiques du ténu : L'homme à naître III. Bruxelles : Éditions La Boétie, 1946. 
  • Jambage au cul. Avec des dessins de Corneille. 1949. 
  • Le réalisme socialiste contre la révolution. 1950. 
  • La pierre et l'oreiller. Paris : Gallimard, 1955. 
  • Fagnes. Bruxelles, 1958.
  • Digue. Bruxelles, 1959.
  • La reine des murs. Lithographies d’Alechinsky. Galerie de France, 1960. 
  • La chevelure des choses. Galerie Rive Gauche, 1961. 
  • Moi qui j'avais pas un balle. Paris : Girard, 1961.
  • Ancienne éternité retrouvé. Réédition avec des burins de Raoul Ubac. Maeght, 1962.
  • Dessins – mots. Avec Mogens Balle. Soborg : Hvidbergs Bogtrykkeri, 1962.  
  • Logogrammes I. Tervuren : Editions de la revue Strates, 1964.
  • Logogrammes II. Tervuren : Editions de la revue Strates, 1965.
  • 10 rue de la paille. Bruxelles, 1968. 
  • Ltation exa tumulte et différents poèmes. Bruxelles : Editions, 1970. 
  • Typographismes. Exposition personnelle à la Galerie de France, 1971. 
  • Traces.  Bruxelles : Jacques Antoine, 1980. (Passé présent ; 29).
  • Grand Hôtel des Valises. Paris : Galilée, 1981.
  • Commencements lapons. Illustrations de l'auteur et portrait par Pierre Alechinsky. Montpellier : Fata Morgana, 1985. 
  • Cartes et lettres : Correspondance 1966-1979. Avec Michel Butor ; établie et annotée par Michel Sicard ; préface de Pierre Alechinsky.  Paris : Editions Galilée, 1986. (Ecritures, figures).
  • Le grand rendez-vous naturel. Caen : L'Echoppe, 1989.
  • Abstrates. Montpellier : Fata Morgana, 1990.
  • La pierre et l'oreiller. Paris : Gallimard, 1998. (Coll. blanche).
  • Oeuvres poétiques complètes. Paris : Mercure de France, 1998.
  • J'écris pour voir. Paris : Buchet-Chastel, 2004.
  • Un Lapon en Orient, Devillez, 2004.  
  • Mémoire de neige. Gerpinnes : Tandem, 2005. (Alentours ; 17).
  • Un bug sur la langue. Avec Chantal Maes et Jean-Pierre Verheggen. Bruxelles : JAP, 2005
Publications sur Christian Dotremont
  • Marc Quaghebeur... [et al.]. Autour de Christian Dotremont.  In : Courrier du Centre international d'études poétiques, Archives et Musée de la Littérature, Bruxelles, 1982.
  • Sicard, Michel. Cartes et lettres : correspondance 1966-1979.  Paris : Galilée, 1986. (Écritures, figures). 
  • Alechinsky, Pierre. Dotremont et Cobra-forêt. Paris : Stock, 1998.
  • Dotremont, Guy.  Aberration d'une biographie.  Paris : Stock, 1998. (Littérature).
  • Calone, Jacques. Facéties et compagnie. Bruxelles : Quadri, 1999.
  • Lalande, Fançoise. Christian Dortremont, inventeur du Cobra. Bruxelles :  Ancrage, 2000.
  • Bertrand, Georges A. Dotremont, un Lapon en Orient. Bruxelles : Didier Devillez, 2005.
  • Caron, Jacques. Christian Dotremont et un certain Danemark. In : Centre de Documentation et d'Etudes Francophones de l'Université du sud Danemark, cahier n°19, 2005.
  • Guy Dotremont. Christian Dotremont 68°37' latitude nord. Bruxelles : Didier Devillez, 2008.

Publications dans le domaine artistique (Cobra)
  • Appel. Copenhague : Ejnar Munksgaard, 1950. (Bibliothèque Cobra ; 3).
  • Constant. Copenhague : Ejnar Munksgaard, 1950. (Bibliothèque Cobra ; 6).
  • Corneille. Copenhague : Ejnar Munksgaard, 1950. (Bibliothèque Cobra ; 7).
  • Sonja Ferlov.Ejnar Munksgaard, 1950. (Bibliothèque Cobra ; 9).
  • Heerup. Kobenhavn : Ejnar Munksgaards, 1950. (Bibliothèque Cobra ; 12).
  • Egill Jacobsen. Kobenhavn : Ejnar Munksgaards, 1950. (Bibliothèque Cobra ; 13).
  • Asger Jorn.  Kobenhavn, 1950.
  • Carl-Henning Pedersen. Kobenhavn, 1950.
  • Le "réalisme-socialiste" contre la Révolution. Bruxelles : Cobra, 1950.
  • Cobra 1948-1951. Paris : Jean-Michel Place, 1980.
  • Butor, Michel. Sicard, Michel.  Dotremont et ses écrivures : entretiens sur les logogrammes. Paris : Jean-Marie Place, 1978.
  • Cobraland. Bruxelles : La pierre d'alun, 1998. (La petite pierre ; 8).
  • Dotremont et Cobra-forêt. Avec Pierre Alechinsky. Paris : Galilée, 1988. (Débats).
Catalogues d'expositions
  • Les développements de l'oeil. Mons : Musée des Beaux Arts, 2004.  
  • Carl-Henning Pedersen : paintings 1973-1993. Knokke : Gallery Guy Pieters, 2007.
  • Cobra : [exhibition : Brussels, Royal Museum of Fine Arts of Belgium, 7 november 2008-15 february 2009].  Anne Adriaens-Pannier and Michel Draguet ; textes de Christian Dotremont, Peter Shield, Graham Birtwistle... [et al.]. Brussels : Koninklijke Musea voor Schone Kunsten van België, 2008.

Textes


Vues, Laponie

L'arbre intact
Il est ainsi l'exclamation qui dérange la phrase
La phrase est blanche longue

Dans le jardin, il porte, l'arbre,
son nom et son passé
Ici il porte son silence
Plus de jardin ni de sud
plus de sucre ni de savon ni de joie
L'hiver est mon sel ma saleté

Dans ce drap trop blanc
le regard est crime sapin droiture
lâcheté lianes je vous laisse à vos boucles

La phrase n'est plus que peu de chant
pauvre dans ce billet trop blanc

Dans ce drap trop blanc
le regard est crime sapin droiture
lâcheté lianes je vous laisse à vos boucles

La phrase n'est plus que peu de chant
pauvre dans ce billet trop blanc

Dans ce drap où l'amour
parle nuit soleil
dans le temple d'Ivalo où chante un renne
où je perds tout bagage
tout langage et me jette
dans les langes de la bête où le souffle
parle haut dans l'étable et le lit
Puisque je me souviens
de toi Paul et de toi Jean
qui avez les rimes parmi

L'arbre régulier singulier
qui écorche la grammaire
à l'école une boule de pierre
à genoux dans le temple devant le grand paon
du ne rien dire

Le mot pur le feuilles
dans le cahier rayé de toi arbre et de toi phrase
A quoi accorder la dernière harpe

Commentaires


En 1940, à 17 ans, sans éveiller l'attention, Christian Dotremont faisait imprimer un des purs chefs-d'oeuvre de la poésie française de notre temps, Ancienne éternité.  Y a-t-il plus de cinquante personnes qui s'en souviennent?  Ce dialogue de l'amour et de la prise d'inconscience, avec sa fragmentation volontaire, son recours à l'éllipse sinon à la rupture de la logique, est un hymne à l'illumination et à l'occultation conjuguées.  Il n'y a là aucune intellectualisme mais, au contraire, une simplicité ironique et syncopée.  Plus tard, Christian Dotremont se tourne vers toutes les formes de l'absurde et de la recherche facétieuse.  Ne répète-t-il pas, par exemple: "La musique est le silence des pauvres"? Proche du mouvement Cobra, dessinateur, inventeur d'alphabets, il est, pendant trois décennies, l'homme à tout tenter de la remise en cause de nos valeurs: le plus charmeur des révolutionnaires, qui se souvient de Dada et du surréalisme.  Une personnalité inévitable. 

Editions Traces, Bruxelles "La poésie francophone de Belgique (1903-1926)

Extrait sonore:
http://www.dmnet.be/voix/main/fr/pgatfr/autfr31.html