KEGELS Anne-Marie


Biographie

Née à Dunes (Tarn et Garonne) le 26 novembre 1912. Poète. A obtenu le Prix Marguerite Van de Wiele en 1977 et le Grand Prix de poésie Albert Mockel en 1983 pour l'ensemble de son oeuvre.

Bibliographie

  • Douze poèmes pour une année, Bruxelles : Cahier de l'Hippogriffe, 1950
  • Rien que vivre, Dison : A l'Enseigne du Plomb qui fond, 1957 (Prix René Vivien)
  • Chants de la sourde joie, Lyon : Les écrivains réunis, 1955 (Prix Gérard de Nerval)
  • Haute vigne, Bruxelles : Editions du Verseau, 1962 (Prix Félix Denayer)
  • Les doigts verts, Bruxelles : De Rache, 1967 (Prix Van Leberghe)
  • Lumière adverse, Bruxelles : De Rache, 1970 (Prix Ardennes-Eifel)
  • Les chemins sont en feu, Limoges :  Rougerie, 1973 (Prix Desbordes Valmore)
  • Porter l'orage, De Rache, 1978. (Prix Louise Labbé)
  • Poèmes choisis, Bruxelles : Académie royale de langue et de littérature françaises, 1990

Textes


Tu rôdes près de nous

Tu rôdes près de nous.
Nos maisons te sont chères.
Des chambres de malades
se fiancent sans bruit
à l'ombre qui te vêt

Altérée des vivants
notre sang t'est délice.

N'aurais-tu jamais honte?
On te voit chaque soir
t'enfuir par les jardins
notre goût sur les dents.

Commentaires


La difficulté d'être mais l'espoir, le doute, mais une certaine passion, le besoin de s'exprimer mais une pudeur qui tour à tour la paralyse ou la jette dans les silons de la sensibilité mille fois parcourue: telle est, dans ses grandes lignes, la nature d'Anne-Marie Kegels.  Son recueil Haute vigne, d'une autre puissance, lui permet cependant de se surpasser: il y a là des accents rauques et tragiques auxquels on ne s'attendait pas, et une économie de moyens qui lui permettent d'atteindre à une vibration peu commune.

Editions Traces, Bruxelles "La poésie francophone de Belgique (1903-1926)