CURVERS Alexis


Biographie

Né en 1906 à Liège, il y fait ses études : humanités chez les jésuites, philosophie et lettres à l' Université. Après quelques années d' enseignement, notamment en Egypte, il se consacre au métier littéraire : romans, poèmes, essais.

Bibliographie

Roman
  • Bourg-le-Rond, en collaboration avec Jean Sarrazin, 1937.
  • Printemps chez les ombres, Gallimard, 1939.
  • Le massacre des innocents et Le Ruban Chinois, contes, avec une introduction de Vincent Muselli, Paris, Les Belles Lectures, 1954.
  • Entre deux Anges, Bruxelles, Audace et Le Rond-Point, 1955.
  • Tempo di Roma, Robert Laffont, 1957.
Poésie
  • Cahier de poésies, Paris, Typographie de François Bernouard, 1949.
  • La Flûte enchantée, cahier d'art poétique (paraissant à Liège depuis 1953).
Théâtre
  • Ce vieil oedipe, drame satyrique en quatre actes, en prose et en vers, Le Rideau de Bruxelles, 1947.
Essais
  • La famille Passager, études et contes, Bruxelles, Libris, 1943.
  • Sur la réforme de l'orthographe et la pédagogie nouvelle, réflexions d'un observateur, Bulletin de l' Académie royale de Langue et de Littérature française de Belgique, et Bulletin de l' Association des Classiques de l' Université de Liège, 1954.
  • Pie XII, le pape outragé, Robert Laffont, 1964.
  • La théologie secrète de la prétendue Adoration de l'Agneau, dans Approches de l'Art, mélanges d'esthétique et de sciences de l'Art offerts à Arsène Soreil, Bruxelles, Renaissance du Livre, 1973.

    Une clef architecturale de l'Agneau mystique des frères Van Eyck, dans Il était douze fois Liège, Liège, Mardaga, 1980.
    Edgar Scauflaire, par Alexis Curvers et Marie Curvers-Delcourt, Anvers, De Sikkel, s.d. (monographies de l'art belge, 5e série, nE7).
    Entretien Georges Moucheron - Alexis Curvers, Mons, R.T.B.F., centre de production du Hainaut, s.d.
Traductions
  • Le Roman de Renart, orné de gravures sur bois par Victor Stuyvaert, Liège, Le Balancier, 1930.
  • Guibert de Tournai et le Traité de la Paix, Bruxelles, Office de Publicité, 1944.

Textes


Complainte

Notre coeur est parti pour l'Espagne profonde.
Il a franchi la plaine et la crête des monts,
Il bat dans la campagne où la menace gronde,
Sur la mer Cantabrique, aux plateaux d'Aragon,
Dans le métro bondé de Madrid à quatre heures,
Aux cols de la sierra, dans l'ombre où nul ne dort,
Et dans cette ombre aussi de vos fraîches demeures,
Pauvres gens sur qui tourne en grands cercles la mort.

Commentaires


Un seul recueil, Cahier de poésie (1922-1949) publié après la seconde guerre mondiale, peu lu à l'époque et oublié depuis, suffit à placer Alexis Curvers, par ailleurs romancier très fêté dans les années 50, parmi les artistes accomplis d'une écriture classique et toujours châtiée.  D'abord soucieux de ne pas succomber aux pièges de la modernité, jusqu'à faire jouer les nymphes et les dryades, il prend, sous l'occupation allemande, un ton pathétique inattendu.  Poète de la blessure et de l'humiliation, il a alors des accents inoubliables, qui valent bien les tirades de Louis Aragon sur un thème voisin.  Ces poèmes-là méritent une éclatante résurrection.

Editions Traces, Bruxelles "La poésie francophone de Belgique (1903-1926)

 

[...]Tempo di Roma est un de ses livres très rares qui procurent du bonheur. Par sa vivacité, son charme, le nombre et la variété de ses épisodes, c'est un roman stendhalien - le nom de Stendhal est d' ailleurs celui qui revient sans cesse sous la plume des critiques à son propos. C'est un livre qui vous rendra fou de Rome.(extrait de l'avant-dire de Tempo di Roma)


Coordonnées