FLOUQUET Pierre-Louis


Biographie

Animateur du journal des poètes

Bibliographie


  • Corps et âmes, Bruxelles, Cahiers du Journal des Poètes, 1933.
  • Transfiguration du furieux, Cahiers du Journal des Poètes, 1935.
  • Dialogue de l'enfant prodigue et des heures, Cahiers du Journal des Poètes,1936.
  • L'Ecolier du ciel, Cahiers du Journal des Poètes, 1941.
  • Le Dit du cygne, Cahiers du Journal des Poètes, 1941.
  • Exode, Bruxelles, La Maison du poète, 1941.
  • Le lys noir, La Maison du poète, 1947.
  • Psaumes de l'amour et de la mort, La Maison du poète, 1954.
  • Poésie et langage, La Maison du poète, 1954.
 

Textes


Psaume du désert

Solitude, ô mère de la prière.

Que cherches-tu devant le désert, dont la profondeur est un mur nu ?
L' orille contre la poitrine de l'espace, entends-tu le chant cosmique,
Guettes-tu la lente, la silencieuse migration des âmes ?
Ici, l' Eternel s'est fixé, spirale invisible pourla danse immobile des anges.
Ici, la nuit pense le jour et le jour contemple la nuit.
Force la profondeur, passe le mur bleu, entre dans la cruelle, l' adorable solitude.
Bel empire des morts, ardent et pur,
Sur ton sable doux quelle empreinte demeure ?
Nul ne veille la piste effacée, le puits tari, le temple aboli;
Ici, s'évanouit l' ombre légère des nuées et demeure seul
Offert à ta soif le brillant calice de l'oubli.
Que cheches-tu sous la poussière tombant des étoiles ?
Pauvre pêcheur de coquilles ! Fusses-tu intégré au désert,
La paix fuira si tu ne t'es fondu en Dieu.
Que valent ces fleuves dissipés, ces villes englouties, ces gloires oubliées ?
Au centre des constellations attends l' ami précieux, la source inextinguible de la beauté.
Dans le coeur de l' Amour, vois la gloire sans fin du Paradis aux palmes ailées,
L'immense jardin des âmes riant sous des traits délicieux.
Qui se veut avec Lui voit le désert fleurir et la solitude se peupler.
Le front nu, l'âme nue, il va dans une oasis sans frontières,
Pays de sources jasantes, d'arbres animés, de poèmes d' oiseaux,
Et partout rassasié ,il chante le seul Nom.
Prince des sables illimités et des nuées brillantes,
Du désert de mon coeur brûlé faites une coupe de diamants
Pour la grande soif qu'il a de Vous !

En Dieu seul est la solitude peuplée

Extrait de Psaumes de l'amour et de la mort

Commentaires