La Maison de la Francité a 30 ans : communiqué


Auteur :




1976. Malgré la révision de la Constitution en 1970, le statut de la région bruxelloise reste incertain. Ses habitants francophones craignent quant à leur avenir. C’est dans ce contexte politique et institutionnel que la Commission Française de la Culture de l’Agglomération de Bruxelles décide de créer une « Maison de la Francité ».   Pourquoi « Francité » ?   Cher à L.S. Senghor, le mot « Francité » désigne l’identité culturelle des francophones, la langue et la culture françaises étant le ciment de leur unité au-delà des frontières et des océans. Installée dans un hôtel de maitre « art nouveau » rue Joseph II, la Maison reçoit pour mission de « favoriser la défense et l’illustration de la langue et de la culture françaises dans la région bruxelloise ». Plus précisément, elle devra :   - lutter contre l’anglomanie dans l’espace public - dénoncer les évictions illégitimes ou anormales du français - promouvoir la solidarité francophone internationale - sensibiliser le public à la qualité de la langue - accueillir dans ses locaux des associations francophones et collaborer avec elles.   Quelles activités ?   Pour concrétiser ses missions, la Maison de la Francité a mis sur pied un centre de docu-mentation, des colloques, des expositions, des publications, le trimestriel Francité, un site internet. Elle a créé en outre :   - le dépannage téléphonique « S.O.S. langage » - la collection itinérante « Jeux de langage » (plus de 350 jeux) - des tables de conversation française pour débutants - des répertoires pratiques (Apprendre le français à Bruxelles, etc.) - un populaire concours annuel de textes (à partir de 12 ans).   Au fil des ans, la Maison a touché un public de plus en plus large, y compris à l’étranger. Dépendant aujourd’hui de la Cocof, elle s’est adaptée à l’évolution sociologique et culturelle de la région. Prônant le multilinguisme et la diversité culturelle, elle veut donner du français une image ouverte et moderne : celle d’une grande langue internationale, évolutive, technique et scientifique, forte de son patrimoine et de sa créativité.     La Maison de la Francité est devenue pour tous les francophones un lieu de référence. Un lieu dont le besoin se fait sentir plus encore qu’en 1976, avec les incertitudes qui pèsent sur l’avenir de la Belgique, avec l’afflux de personnes expatriées, mais aussi avec le poids croissant des institutions européennes à Bruxelles.   Le 20 juin prochain, la Maison fêtera officiellement et artistiquement son 30e anniversaire : ce sera, sans nul doute, l’occasion de souligner cette responsabilité accrue.       Contact : Anne-Laure THONUS, Marie-Hélène BILLWATSCH  -  18, rue Joseph II, 1000 Bruxelles (métro Arts-Loi)  -  téléph. 02/219.49.33 GSM : 0476/64.19.13 -  internet : www.maisondelafrancite.be  courriel : mdlf@maisondelafrancite.be


Retour