BREL Jacques


Biographie

Jacques Brel, né Jacques Romain Georges Brel, le 8 avril 1929, à Schaerbeek (Belgique), et mort le 9 octobre 1978 à Bobigny (France), est un auteur et chanteur belge. Il a également tourné et réalisé quelques films.

Issu d'une famille catholique d'origine flamande, Jacques Brel a été un enfant peu intéressé par l'école, excepté par les cours de français. Avec son frère, Pierre, de 6 ans son aîné, Jacques connaît une éducation austère entre collège catholique et scoutisme. À 16 ans, il crée une troupe de théâtre avec quelques copains et écrit lui-même des pièces qu'il joue en amateur au sein de la Franche Cordée (mouvement de jeunesse catholique) et écrit à 15 ans de longs poèmes et des nouvelles. Son père le fait entrer dans la cartonnerie familiale « Vanneste & Brel » où il est affecté de 1947 à 1953 au service commercial, travail pour lequel il n'a aucun goût. Amateur de musique classique, il compose ses premières mélodies sur le piano familial et sur sa guitare, sans jamais avoir pratiqué la musique auparavant. Il songe très sérieusement à une reconversion, soit en tant qu'éleveur de poules, soit en tant que cordonnier, soit comme chanteur. Il choisit cette dernière voie et écrit n'importe où, n'importe quand.   Le 1ier juin 1950, il épouse Thérèse Michielsen, dite « Miche ». L'année suivante, naît sa première fille, Chantal,. C'est aussi l'année où il a commencé à chanter. À partir de 1952, il écrit et compose ses premières chansons qu'il chante dans le cadre familial, et dans des cabarets bruxellois.   Malgré les tentatives de dissuasion de la part de sa famille, Jacques persévère et réalise une maquette, qu'il envoie à Jacques Canetti, découvreur de talents chez Philips. Ce dernier l'appelle à Paris, où Jacques arrive seul, le 1ier juin 1953. Il joue à Pigalle, puis à l'Olympia, dans des conditions difficiles et peu confortables. En janvier 1955, Brel fait ses débuts à l' Ancienne Belgique, en première partie d'artistes connus, comme Phillipe Clay, Dario Moreno et Catherine Sauvage. C'est également l'année où sa famille le rejoint à Paris. Petit à petit, Brel trouve son style, son public et connaît enfin le succès lors de ses spectacles, comme à l'Olympia, d'abord en première partie, ensuite en tête d'affiche, avec des titres comme Ne me quitte pas et La valse à mille temps.   Dès lors, les tournées s'enchainent à un rythme infernal, Brel faisant parfois plus de concerts qu'il n'y a de jours dans l'année. En mars 1962, il quitte la maison de disques Philips pour Barclay . Il enregistre aussi, un de ses titres les plus célèbres, Le plat pays, hommage à son pays natal. Suivront des tubes comme Les vieux, Amsterdam, Mathilde, Fernand, Les Désespérés,...   En 1966, au sommet de son art, il décide d'abandonner la chanson et fait ses adieux à l'Olympia. Deux albums sortent dans les bacs, pendant qu'il se lance dans une carrière cinématographique. C'est ainsi, qu'au début de l'été 1969, il joue dans Mon oncle Benjamin, réalisé par Edouard Molinaro, dont il compose également la musique avec François Rauber. De son passage au cinéma, on retiendra également son rôle de François Pignon dans l'Emmerdeur, aux côtés de Lino Ventura, ou encore l'Aventure c'est l'aventure de Claude Lelouch.   Brel est cependant malade, il se fait opéré une première fois d'un cancer du poumon. Il décide de se retirer aux Marquises. Il meurt le 9 octobre 1978, après un ultime traitement, à l'hôpital de Bobigny. Jacques Brel repose au cimetière d'Atuona à Hiva Oa, dans l'archipel des îles Marquises, non loin de la tombe de Paul Gaugin.   En 1981, sa fille France crée la Fondation Jacques-Brel destinée à faire connaître à un large public l'œuvre de l'artiste, à soutenir la recherche contre le cancer et l'aide à l'enfance hospitalisée.   Sources Jacques Brel. In Wikipédia : l'encyclopédie libre [en ligne]. [Consulté le 9 septembre 2010]. Disponibilité et accès : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Brel

Bibliographie

Présenter ici tout l'apanage des textes et chansons de Brel reste audacieux. Nénamoins, on peut en référencer quelques grands titres qui traversent le temps et ses générations.

"L'habillage du mot n'est vraiment achevé que lorsque la voix et le geste lui ont conféré son exacte valeur et sa personnalité." [...] "C'est par la tendresse, la solitude et, en définitive, la totalité de ses thèmes que Jacques Brel rejoint, avec des moyens d'expressions qui lui sont personnels, les grands courants de la poésie de ce temps.  Jean Clouzet. Jaques Brel. Seghers, 1964. (Poésie et chansons).

- Grand Jacques                              
- Quand on a que l'amour
- Heureux
- Voir
- La valse à mille temps
- La colombe
- La mort
- Marieke
- Le moribond
- On n'oublie rien
- Le prochain amour
- L'ivrogne
- Les singes
- Zangra
- Une île
- Bruxelles
- Rosa
- J'aimais
- Le tango funèbre
- Jef
- Les bonbons
- Au suivant
- Les amants





 

 

 

Textes


Commentaires



Disponible(s)

Coordonnées

Courriel : http://www.jacquesbrel.be