OLIVER Yves


Biographie

Yves Oliver est né en 1966 en Belgique. Il est à la fois photographe et auteur-compositeur-interprète.

Musique : songwriter inspiré des poètes du Rock tels que Lou Reed, Bob Dylan, Léonard Cohen ou encore Jean-Louis Murat, Yves Oliver compose un rock francophone proche de ses inspirations. Auteur, photographe, musicien et maintenant réalisateur de ses propres vidéoclips, il propose, sous une même bannière, un univers artistique personnel à découvrir. Un autre regard sur le miroir de l'âme par la puissance des mots et l'ardeur musicale. (S. Meunier) Rock par leur esprit, mais intimes et acoustiques par leur musique, les chansons d’Yves Oliver traduisent la réalité la plus profonde du cœur. Loin d’en être un simple reflet, elles sont la transposition symbolique des sentiments vécus par tous. Ses textes construisent une maison aux mille fenêtres où chacun trouvera sa chambre.

Photo : A 8 ans, il suit les traces paternelles et s'initie à la photo noir et blanc. A l'âge où les autres enfants passent leur temps sur les terrains de foot, Yves passe ses dimanches dans l'obscurité de la chambre noire.Premières expositions à l'âge de 14 ans. Au fil du temps, il donnera une vision poétique, souvent graphique, des moments éphémères de la vie.

Littérature : deux recueils de poésies et un recueil de nouvelles ont été publiés aux Editions Chloé des Lys.  

 

Bibliographie

Aux Éditions Chloé des Lys :

  • Le principe de la joie  (poésies, 2009)
  • La théorie du plaisir (poésies 2009, photos Yves Oliver)
  • Les landes endormies (nouvelles, 2010)

 

Textes


La Theorie du Plaisir  L’eau nous perd
C’est l’heure la plus sombre
Quand les guerriers ardents
Sortent du brasier

Le Principe de la Joie 

Le torrent roule sur les pierres
Les pierres restent immobiles
Dans une étrange étreinte
Plus forte que l’amour Les Landes Endormies 

Quelque chose lui échappe, quelque chose qu’il possédait, une certitude, l’a quitté. Quand tout à coup, un cri déchirant mais bref fait vibrer la maison. C’est un hurlement presqu’animal, primitif. Puis, c’est comme le bruit d’un corps qui se débat, des froissements d’étoffes et enfin un long râle lugubre qui se perd dans la nuit. Le silence revient petit à petit jusqu’à ce que le calme soit de nouveau total. Dans le jardin, un oiseau vient de chanter : c’est l’aube. (in L'empire de la nuit)

Commentaires



Coordonnées

Courriel : info@yvesoliver.com
Site Internet : www.yvesoliver.com