DERESE Anne-Marie


Biographie

Anne-Marie Derèse naît à Franières en 1938 (non loin de Namur). Bercée par la Sambre et la Meuse, elle est venue à la poésie dès l’enfance, par le bonheur de dire la poésie et de la jouer. De 1980 à 1994, elle publie des recueils et collabore à diverses publications.

Bibliographie

  • Nue sous un manteau de paroles, (1980) livre pour lequel elle a reçu le Prix Maurice Gauchez en 1980 (Chimay) et le Prix Charles Vildrac en 1981 (Paris).
  • Un pays de miroirs, Ed. Dieu-Brichart obtint le Prix Van Lerberghe en 1984 à Paris ainsi que le Prix Robert Goffin en 1982.
  • Visage volé à l’oiseau, aux Ed. Dieu-Brichart en 1985.
  • La nuit s’ouvre à l’orage, Ed. Le Cherche-Midi, en 1990. Prix Maurice Carême.
  • Le secret des portes fermées, Ed. Belfond, Paris en 1994.
  • Le miel noir, Ed. L’Arbre à paroles, Amay en 1999, Grand Prix 2000 de la Maison de la Poésie de Paris.
  • Des pendus de brume, = Wisps of shadow = Nebelfetzen, Éditions En Forêt / Verlag Im Wald, Rimbach, 2007. (Sources).
  • Qu'importe si le sol est rouge, Le Coudrier, 2008.
  • Femme abyssale, Le Coudrier, 2012. Dessins de Sonia Préat.
A participé au collectif du livre :
  • Mots d'elles de Sonia Préat. Editions Sonia Préat, 2009.

Textes


Pardon

Pardon si j'ai ri
dans vos chapelles,
pardon si j'ai claqué
la porte de l'hôpital,
pardon pour le bruit,
pour la vie,
pour l'amour auquel
j'e n'avais pas droit.

Pardon de ne pas vous ressembler.

Commentaires


En des poèmes denses et charnus, sans le moindre attendrissement inutile ni l'ombre d'un intellectualisme desséchant, Anne-Marie Derèse dit sa féminité, sa ferveur, son droit à appréhender le monde, sa condition qui veut conjuguer la lumière et l'ombre. Il y a là une frappante vérité de l'évidence comme du mystère: un art qui sait secouer et convaincre.

La poésie francophone de Belgique (1928-1962), Éditions Traces, Bruxelles.