TREFOIS Pierre


Biographie

Expulsé du néant le 25 juin 1953,
y retourne sans du tout se presser.

Bibliographie

  • L'histoire centrale, Éditions du Snark, 1992.
  • L'anatomie sèche, Éditions Tiretonplan.
  • La traite des idées noires.
  • Les transmusicales de Drome la romaine.
  • Au bord des dagues.
  • Être, par fétus interposés. L'Arbre à paroles, 2004.
  • L'Ellipsée, Éditions Gros Textes, 2007.
  • Du chaos provisoirement établi, Gros textes, 2009.
  • Offertoire rouge, L'Arbre à paroles, 2009.
  • Lents bivouacs des nues : avec trois encres de l'auteur, L'Arbre à paroles, 2011.

 

Textes


Nous nous blottissons,
fiers de nos hardes,
gavés d'utopie,
gousses de mémoire.
Emus d'accroître la nuit,
d'y battre en neige
les voeux pieux.

extrait de "être, par fétus interposés"

Commentaires


Offertoire rouge, l'Arbre à paroles, [Amay], 2009

Homme de conviction autant que de culture, Pierre Tréfois, comme tout véritable humaniste, aime à les décliner au pluriel, de Ronsard à Nietzche, Valéry et Izoard. Avec cet Offertoire rouge, en «taiseux passeur clandestin» épris de musiques entre Léonard Cohen et Arthur Schnittke, le poète nous convie à un voyage en trois temps de méditation : sur la chute à travers le mythe d’Icare, les amours perdues Sur l’autre lèvre de la rive, hantées par «le désir de ce qui n’est plus» de Cioran, et la traversée d’un paysage. Trois temps et, en filigrane, trois peintres : Breughel, Bosch et Magritte. Un homme de culture plurielle, disions-nous, lucide car il sait que «Tu dérapes / en toi / à chaque / bris / de conscience».

Francis Chenot

Coordonnées

Courriel : pierre.trefois@minfin.fed.be