TIMMERMANS Jacqueline


Biographie

Bruxelloise de naissance (1941), piéton, artiste, Jacqueline Timmermans est auteur en poésie depuis 1985. Elle vit aujourd'hui à Linkebeek, jadis territoire de la Forêt de Soignes. L'auteur est attachée à retrouver l'instant de l'être dans un recul, qui aux travers des lieux, s'offre à capturer le temps... Elle marque une prédilection pour la forêt de Soignes, le littoral flamand et l'environnement londonien, avec lequel elle entretient depuis plusieurs années, une relation privilégiée. Une rencontre avec la poésie chinoise ancienne et le haïku japonnais, révèle une proximité singulière avec l'univers de silence et de solitude qui lui est cher. Jacqueline Timmermans a fréquenté différents cercles de poésie dont le Grenier de Jane Tonye. À ce jour, seize recueils de textes poétiques ont été publiés à compte d'auteur. Ses textes poétiques paraissent dans plusieurs revues littéraires et des articles concernant l'art, la littérature et la spiritualité, ont été publiés dans divers périodiques. Elle traduit aussi des textes poétiques de l'anglais et du néerlandais vers la langue française. Depuis quelques années, elle est responsable d'une revue littéraire et culturelle : Au temps où il y a lieu. Depuis plusieurs années, elle présente ici ou là, une lecture de ses textes poétiques en alternance avec des séquences musicales : Gymnopédies d'Erik Satie ou Musique Zen traditionnelle du Japon. Une manière d'installer les textes, qui permet sans doute de percevoir plus aisément, une démarche poétique qui tient essentiellement de la réalité vécue de quelques instants, autrement dit d'acclimater l'auditeur à une poésie singulière, qui dans son désir de concision, de simplicité et de discrétion, ne renonce pas toutefois à livrer quelque chose d'elle-même.

Bibliographie

  • En terre vivante de songe.
  • Au temps parfait de l'enchantement.
  • Au détour du chemin.
  • In London.
  • Songes des jardins de l'été.
  • L'Etre qui voit la mer.
  • Le mystère de la parole poétique.

Textes


Littoral belge, août 92
extrait de "L'être qui voit la mer"

Le chemin de pierre où se brisent les lames
nous appelle au milieu des oiseaux...
et dans la mouvance des gris du nord,
nous voici tout naturellement venus
aux confins du ciel et de la terre...
Les grandes flaques à nos pieds en témoignent,
nous marchons déjà sur la mer !

Extraits de "En terre vivante du songe"

*

Il est des voyageurs peu ordinaires, 

passagers solitaires

d'un Instant dont le désir

entretient le Songe...

 

Étrange aventure d'un désir, ayant vécu dans l'ombre, le temps d'être entendu.

Un désir en croissance, dans le terreau silencieux de l'être ...

Jusqu'à admettre en nous, au fil des jours, l'espace d'un temps nouveau.
 

Incandescence dans la nuit à l'horizon d'une espérance plus grande.

 

 

Commentaires