STEINBACH Stéfanne


Biographie

Bibliographie

  • Géode, 1972

Textes


Il est des mots qui viennent de loin,
comme ces algues des fonds marins
qu'on voit mourir sur les rivages.

***********

Pour dire la douleur,
il me faudrait la mémoire du mât qui a couru les mers,
il me faudrait des plaintes plus déchirées
que les racines de l'arbre foudroyé.
Il me faudrait plus de larmes
que n'en pleure la montagne au dégel.
Mais la douleur s'est tue,
elle s'est faite rivière souterraine,
creusant, grignotant les parois de la vie.

extraits de Géode

Commentaires



Disponible(s)

Coordonnées