BERNIMOLIN Jacques


Biographie

Jacques Bernimolin est né à Liège en 1923, décédé en 1995.
Il eut une formation de chimie et de pharmacie. Il s'est beaucoup intéressé à la philologie classique et à la philosophie. A étudié par lui-même la médecine et la psychiatrie. A écrit, dessiné, peint. La musique ( en particulier le jazz ) a exercé une influence importante sur son oeuvre. A voyagé au Maroc, en Grèce. S'est senti proche de la beat generation.A collaboré aux revues littéraires Electre et M25 ( Liège ). A fait des lectures publiques en interaction avec des groupes musicaux. En 1987 a publié un ensemble de dessins (Confiture à l' orage) et d'autres textes.
Il laisse quantités d' oeuvres graphiques et littéraires inédites.
source : matières à poésie n° 18

Bibliographie

  • Confiture à l' orage
  • Mini Cry
A consulter
  • Matières à Poésie ( Gazette de chantiers poétiques), N° 12 et 13 , hors-série consacrés à Jacques Bernimolin

Textes


Le poëme... est-c' cela ?

c'est comme une rosée à n'être que poussière
la pierre en votre jardin fait de tous cailloux
église à n'être que cendre
ou cathédrale de pluie douce
et béni soit qui bien y pense
à naître en restant inengendré cependant
d'un unique impensable esprit

c'est comme une grotte où le visiteur
n'en découvre la clé que sous la porte
et où l'ermite n'est que nuage que passe...

en cet habitacle écrit de sa propre main
en ce dolmen graphique est étendu
celui qui ne s'est jamais éveillé
- un gisant dispersé aux alentours
jusqu'à mille et dix mille atomes invisibles
- dormant à rêver debout... et rêve endormi
dans le violent et paisible gouffre de monde
comme l'étoile (et la terre)  d'un nom
et un brouillard de mots errant entre les astres...

extrait de matières à poésie n° 12

Le rap du roi total

désarroi total
info basale
compte-rendu-vendu-puri-tondu
radicalisme banal
désastre coercitif grand tourisme
pique et plaque un xélégramme de poids plume haut et court
bottes à lècher d'un collectif bancal tourbillonnaire
combat sans atermoiement dansune télévision de paix à ses cendres
ou la chaumière d'un coeur
pas trop surréaliste pour être vrai
indigence plénipotentiaire des ruines de passage
ou des rites monétaires
scoop papada bouillabaise et pipa-douah !

afligé puni pendu inflexion imbécile intarissable
tennis de fables et légendes à découper selon le pointillé
gratuitement sur demande un tireur d'élite au flanc
du porte-à-porte qui rapporte un chien d'fusil
mais je suis le marchand de sable
je suis le raccomodeur des fragrances et des porcelets
ma parole happe la parole et ma parabole de soupe plein l'métier à s'trisser !

il pleut
des casques bleus des hallebardes des pertuisanes des obus sciés des cimeterres
comme un vol de gerfauts hors du panier natal
au commissariat d'abomination la tempête motorisée
je vous gifle d'une crêpe grande manière allons Suzette ne rechignons pas
je vous empile un pont un poil une porte et une hécatombe buissonnière
je vous empale d'une pomme d'une ampoule électrique ou d'un prospectus litigieux
je vous emporte autant le vent sans voiles...

roulant comme un fifre soûl
sur la patnette des beaux-arts de la table d'écoutille
espion d'échec double crème franche bouteille divin message de la plante des pieds
sans terre déjà

un désert économique ou une raffinerie déléterre, ligitime démence !

extrait de matières à poésie n° 13

Commentaires


"...on peut  considérer qu' il est est un de ceux  ( si pas celui ! ) qui a contribué à " implanter " le slam à Liège et ailleurs en Belgique "
Source : Matières à Poésie n° 18

Disponible(s)

Coordonnées