RAHIR Claude


Biographie

Claude Rahir 

Originaire de Verviers, Claude Rahir est un artiste qui a vécu près de 40 ans à Nodebais (Beauvechain).
Instituteur de formation, il a fait une année de philosophie à Louvain avant de se tourner vers sa passion : la peinture (Liège), la sculpture (Louvain) et la mosaïque (Ravenne en Italie).
Pendant plus de 30 années, il a exercé son talent à travers le monde : au Japon, en Corée, Bolivie, Jamaïque, Egypte, Guyane Française, à Paris, en Italie et bien sûr en Belgique...

C'est l'Asie, et plus particulièrement la Corée, qui a le plus marqué Claude Rahir, qui est resté fasciné par l'histoire de ce pays.

Parmi ses oeuvres en Brabant Wallon, citons 2 murales à Louvain-la-Neuve, un bas-relief à l'Hôtel de Ville de Jodoigne, la mosaïque "Le Voile de la Mariée" à la maison communale de Beauvechain, et la fresque murale du Centre Culturel d'Ottignies.
 
Claude Rahir est décédé le 14 février 2007 dans sa maison de Nodebais

Bibliographie

Bibliographie :

  • La griffe d'amour, Lettres de voyages autour du monde (illustré)
  • Edition japonaise : 1990. Akagi san. Tokyo. / Editions Luce Wilquin, 1994.
  • Kamisama, poèmes
  • Mes pérégrinations au pays du matin calme, édition bilingue coréen français + dessins, traduction Madame Kim Chung-Sook, édition Mannam, mai 2002

Livres d'Art :

  • "500 ans de peinture, de Roger de la Pasture à Paul Delvaux", ed. Lefèvre & Gillet
  • "Mosaico d'amicizia fra i populi, Parco della Pace", Ravenna, Longo edit. , 88
  • "La Fondation Lambert Darchis"
  • "Brabant Wallon, la jeune Province", ed. groupe G. 97
  • "Cent Brabançons wallons du siècle", édit. Jeune Province, 2000

Nombreux articles de presse en Belgique, à l'étranger,
émissions Radio et TV, notamment :

  • Japon : "Rahir et ses amis japonais"
  • Japon, revue "Sansaï", Tokyo, 1988
  • Séoul : Film : "Bas relief de C. Rahir", musée d'art moderne.
  • Dictionnaire Biographique Européen
etc...

source : RAHIR

Textes


LE GLAS

Au village, Maman
le glas sonnait pour un mort...

Dans le désert,
ni cloche, ni clocher...
Le glas sonne
pour tout le monde,
à tout moment...
Ni imam, ni curé,
c’est la mort qui tonne
à coups de bombes...

Au village, on sonnait
quand on était bien mort...
On savait la cloche aux larmes,
Aux brouillards du matin,
ou midi,
adieu Raymond, à toi la nuit...

Ici, ça sonne avant...
C’est mieux!
Ca sonne avant,
vivants et morts,
pour le même Dieu,
pour les mêmes corps,
vivants et morts...

Si tu l’entends,
c’est pas pour toi...
Si tu l’entends,
t’es donc pas mort,
pas encor...


*******

Princesse

Rappelez-vous
les fleurs
de votre chambre,
du lit,
et des baisers...
Blancs, roses,
et mauves,
et quelques verts...
jardins de fleurs embarrassées...
Ma langue et l' ambre...
lit doux et draps légers...
Corps à nu,
doigts et bouts gênés,
les froids, les chauds,
les secs et les baisés,
les cheveux, les poils, et nos soupirs mouillés...
les fleurs...
Je me souviens
de la langueur
de votre corps
offert,
de vos soupirs
évadés du palais,
de vos baisers...

Vous avez dit :
" Léchez les seins d' abord,
étoiles vont sortir...
et serrez,
serrez,
embrassez-moi le cou,
entre vos mains
serrez,
serrez
partout...
enfermez
entre vos jambes,
entrez,
entrez,
c' est mon palais,
c'est mon palais que j' ai permis..."

***
Vous avez dit :
"c' est beau,
c' est fort,
c'est mille étoiles..."
     Sourire aux yeux autant qu' aux lèvres,
mes lèvres sur vos yeux, avez-vous bien dormi ?

Commentaires



Disponible(s)

Coordonnées