NOLLEVAUX Rose


Biographie

Rose Nollevaux est née à Herbeumont le 8 novembre 1935 et habite actuellement à Jambes (Namur). Elle est retraitée depuis 1995.

Formation artistique :

- Cycle complet au Conservatoire de Liège, section Arts de la Parole (1989-1994) : Premier Prix de Déclamation - Diplôme Supérieur.

- Formation complète en Expression Corporelle au "Centre d'Etude Masque et Mouvement" Guy Ramet de 1980 à 1984.

- Cycle complet en Académie dans les Arts de la Parole (1980-1988) : diction (2 ans), art dramatique (6 ans), déclamation (6 ans), danse classique (2 ans en élève libre).

Pratique artistique :

- Participation à de nombreuses représentations publiques de 1984 à 1990 (théâtre, poésie, tournages, mise en scène)

- Participations diverses et nombreuses à des jurys, cabarets, lectures, interviews, présentations publiques, ... 

- De 1980 à 1995 : pratique permanente de la Pédagogie des techniques d'expression (Arts de la Parole) dans l'enseignement secondaire supérieur, uniquement dans des options artistiques.

- De 1990 à 1993 : fonction de "détachée pédagogique" section Arts à la FNESEC à Bruxelles.

- Travail de réflexion sur la dimension artistique de l'enseignant et de l'élève et réalisation d'outils pédagogiques à l'usage de l'enseignant de ces disciplines.

- Conception et réalisation de "Delta", formation continuée en 4 ans pour ces enseignants (cours d'expression dramatique).

- Mise sur pied et animation au sein d'une école, d'une équipe de coordination des cours artistiques.

Formation en écriture :

- Première formation professionnelle : régendat littéraire en 1955.

- Au cours des études au Conservatoire Royal de Liège (5 ans), au cours des prestations comme comédienne, récitante, enseignante, détachée pédagogique : rencontre permanente de l'écriture et visite approfondie de plusieurs auteurs (Boccace, Molière, La Fontaine, Rimbaud, Lorca, Ghelderode, Norge, Cohen...)

 - Formation longue en atelier d'écriture pendant 4 ans (Aganippé).

- Formation complète à l'animation d'ateliers d'écriture (Aganippé).

- Deux stages ponctuels en écriture dramatique chez Jean-Michel Frère.

- Stage d'écriture de scénarios chez Luc Dellisse.

- Participation au Groupe Desnos, atelier longue durée, animé par Luc Delisse.

Pratique de l'écriture :

- Animation de l'atelier d'écriture "L'encrage": De l'encrage à l'ancrage.

- Animation de l'atelier littéraire "Le temps rompu" : Des artistes morts avant 40 ans.

- Ecriture d'un roman "L'oblique des continents".

- Ecriture d'une pièce de théâtre "Un temps levé" sur le poète Robert Desnos (mort en camp de concentration en 1945) en attente d'édition.

Autres qualifications :

- Comptable.

- Assistante médicale.

- Lectrice à la Ligue Braille.

Membre de :

- Culture et Démocratie depuis sa fondation.

- Amnesty International depuis 1975.

- Ligue des Droits de l'Homme depuis 1990.

- Ecolo depuis 1994.

- Conseil d'administration de "Hypothesarts", "Sauf erreur et omission", "Les basses continues", "Centre des Ecritures Dramatiques", associations artistiques.

- Amis d'Arthur Rimbaud (Paris).

- Amis de Robert Desnos (Paris).

Centres d'intérêt :

- Les gens, le temps, le culturel et le social, le yoga, la danse, l'histoire, l'art contemporain (architecture et danse), la table, la marche, l'eau et pour ce qui lui est étranger

 

 

Bibliographie

  • L'oblique des continents, roman, Memory Press, Erezée, 2006. Prix quinquennal Marguerite Van de Wiele du roman féminin belge 2007.
  • Les voyelles d'Arthur, Memory Press, Tenneville, 2010.
  • Petite reine de Saba, roman, Memory Press, 2010.

Textes


Commentaires


Kesteman, Émile. Le carnet d'Emile Kesteman. In : Reflets Wallonie-Bruxelles : La pensée Wallonne, n° 27, janvier-mars 2011.

« La différence me convoque et l’indifférence me démolit » (Michel Ansay). 

Voilà une citation mise en exergue à la tête d’un des chapitres de ce livre consacré aux îles Comores. J’aurais pu vous énumérer encore d’autres citations. Toutes sont consacrées à ce que l’on pourrait appeler les poètes des îles. (P. ex. Edouard Glissant – Edouard Mounick – Aimé Césaire). Parmi ces citations figure également une phrase d’un de nos membres de l’A.E.B. (Ariane François-Demeester).

Le livre est légèrement romancé mais au fond nous introduit dans la vie quotidienne d’une population islamiste. Et cela nous apaise d’entrer en contact avec ce rituel d’un pays lointain et d’un islamisme quotidien et pacifique, qui croit à la miséricorde de Dieu. Nous éprouvons un sentiment de liberté  quand un auteur nous parle avec objectivité de ces réalités. L’auteure est vraiment éprise de ce qu’elle a écrit  et veut nous le communiquer. C’est plein de charme et à notre portée. J’en deviens plus riche qu’avant, non pas en biens matériels mais en richesses morales et humaines au-delà des différentes orientations spirituelles de la société. « Petite reine de Saba » est un livre ensorcelant.