GODENNE Jane


Biographie

Bibliographie

Textes


AMOUR CET INCONNU

Ton élan juvénile à me soulever haut

Vers le ciel come une offrande ou une prière

Retombée profondeur l'instant du seul feu

Nos regards! Eternel amour ce grain de fièvre.

Si prompt à s'éteindre en nos coeurs présomptueux?

Nous avions rompu le pain, bu le vin nocturne

En des lieux de velours sous nos pas amoureux

Réveillant des soleils aux pierres taciturnes.

Quel tourment a pâli de l'astre bleu ardeur?

Etalé un désert, des visages inaudibles?

Tandis qu'en nos bras une tempête de fleurs

Eblouissantes, en leur vérité pure et sensible

Sous la rosée de neige, évident leur parfum

Soyeux stigmatisant nos mièvres rêveries

Nous courons affublés d'évangiles défunts

Délaissant la durée aux froides pierreries.

 

Commentaires



Disponible(s)

Coordonnées