MAGNES Claire Anne


Biographie

Claire Anne Magnès a publié cinq recueils de poèmes entre 1975 et 1984. Elle s’est ensuite tournée vers la traduction et la critique littéraire. Rédactrice d’une revue culturelle pendant seize ans, elle poursuit sa collaboration à la presse périodique avec des articles de langue et de littérature, dont une chronique régulière de théâtre.

Source : éditions M.E.O.

Bibliographie

  • Un grand soleil tremblant, poésie, Éditions du Lion, Bruxelles, 1955.
  • Feux en cercle, poésie, Marginales, Bruxelles, 1963.
  • Forer ce silence, poésie, Le Cormier, Bruxelles, 1975.
  • Des laines d'herbes, poésie, Origine, Senningerberg (Grand-Duché de Luxembourg), 1977.
  • Présent fragile frileux, poésie, Éditions du Temps parallèle, Eygalières (France), 1980.
  • Lettres aux amis, poésie, Origine, Senningerberg (Grand-Duché de Luxembourg), 1982.
  • Paliers, poésie, Club 80, Luxembourg, 1982, gravure d'Axel Cassel.
  • Les enclos, poésie, Maison internationale de la Poésie, Bruxelles, 1984.
  • Mélanges Albert Doppagne, Tradition wallonne, Ministère de la Communauté française de Belgique, Bruxelles, 1987.
  • La Princesse aux cheveux d'or, Contes populaires hongrois de Lásló Arany, Corvina, Budapest, 1989, révision de traduction.
  • Quelqu'un marche sur la cime des arbres, poèmes de Sándor Kányádi, Éditions de l'Acanthe, Namur, 1999, traduction du hongrois.
  • Cent Brabançons wallons du XXe siècle, Province du Brabant wallon, Wavre, 2000.
  • 40 écrivains du Brabant wallon par eux-mêmes. 1995-2005, poésie, Éditions Mols, s.l., 2005, préface de Jacques De Decker (en collaboration).
  • La maison des horloges, poésie, Éditions M.E.O., 2014.

Textes


Mot plomb

Fôret mangée d'obscurité
plants d'ormes et de frênes
à limite d'un ciel inverte
sait-elle que la bête ronge
chaque nuit la racine vive
en son repaire souterrain?
L'argile aux talons
brouille la piste des voyages
Acérées les dents qui entament
le verbe coffre d'aventures
et l'aubier des noyers
Bientôt les feuilles seront grises
les soleils empoussiérés
puisqu'aujourd'hui le mot se creuse
en fondrières et brouillards
La route des terres lointaines
étouffe dans les marécages
et la parole végétale
se plombe aux branches émondées.

Commentaires



Coordonnées

Adresse : Rue de Chastre, 74 1325 Corroy-le-Grand