GARANT Michèle


Biographie

Michèle Garant est née à Luxembourg, le 26 novembre 1946. Ses études vont des humanités scientifique A à un baccalauréat spécial en philosophie à l’Université Catholique de Louvain, en passant par une licence en sciences pédagogiques et une licence en psychologie. Notons aussi un diplôme de piano du Jury Supérieur de Belgique.

Le poète a aussi participé à des stages sur la communication et les relations humaines (Paris et Bruxelles) et à des séminaires sur les arts (Birmingham, Cerisy, Montréal).

Dans le domaine culturel, Michèle Garant a notamment été formateur d’animateurs socio-culturels, et aussi de formateurs, notamment au Ministère de la Culture Française, à l’Alliance des Mutualités Chrétiennes, à l’institut des Cadres de la Province de Luxembourg et au Service des Moniteurs pour l’Enfance Inorganisée.

Sur le plan professionnel, Michèle Garant fait carrière dans l’enseignement, directrice d’un Institut Bruxellois.

C’est en 1977 que le premier recueil de poèmes de Michèle Garant Conjurations sort des presses des Éd. Proart, Paris, en 1974, en 1975 Rocaille aux Éd. Les Amis de Vresse, à Vresse, Et si l’on écrivait, en 1976, à Gedinne. En 1976 toujours, XXe écrivains ardennais en 1976 aux Éd. de la Fenêtre Ardente, en 1977 Une Ardenne aux Éd. Société des Ecrivains Ardennais, Charleville, également en 1977 Mes poètes de Robert Delieu, aux Éd. Legrain, enfin, en 1979, elle collabore à L’Anthologie des écrivains de la province de Luxembourg de Roger Brucher, aux Éd. de l’Académie Luxembourgeoise, Arlon-Bruxelles.

De façon régulière, le poète participe à des revues telles la Dryade ou Le Pays de Habay, ou de façon occasionnelle aux Cahiers de l’Académie Luxembourgeoise, Scaille et Semois, Marginales, Prométhée, Le Journal des Poètes, Les Feuillets du Spantole, Journal des Luxembourgeois de Bruxelles, Le Gletton, Not’Gaume, Nwer Boton, 25, Humanités Chrétiennes, Agecop-Liaison.

Parolière du groupe musical «Les Grands Gosses» de Namur, Michèle Garant devient parfois critique théâtrale pour la «Dernière Heure» et réalise aussi la présentation de diverses expositions d’art. Elle est encore membre du Comité de rédaction de la page «Vie & Culture» du quotidien «L’Avenir du Luxembourg», rédactrice du dossier sur «La Littérature du Luxembourg belge» dans le cadre des dossiers «Poètes régionaux de la Francophonie», dans Agecop-Liaison, Paris, 1977.

Elle apporte sa participation à des lectures publiques : Pont d’Oye (Bénédictions de la forêt), Travers (juin 79, juin 80), Lausanne (mai 80) ou donne des conférences : «La lecture d’aujourd’hui» (Service du Livre Luxembourgeois), 1978, «Bon sens paysan et espace littéraire (Académie Luxembourgeoise, 1979), «Conservateur, chercheur ?» (Colloque sur les langages, Bruxelles, 1980). Poète de la semaine à la RTBF 3 en novembre 1979. Michèle Garant a obtenu le Prix Casterman 1970, le 2e prix des Jeunes Poètes en 1972, des mentions très honorables et premier prix d’honneur CIPAF 1977. Le poète est membre de la Sabam et de la Société des Écrivains Ardennais.



Bibliographie

Bibliographie

- Conjurations, poèmes, Paris, Éd. La Revue Moderne, 1971.

- Frontalières, poèmes, Bruxelles, Éd. Henry Fagne, 1975.

- Atteinte, poèmes, Éd. L’Ardoisière, Marche, 1977.

- Pierre tatouée, poèmes, Éd. Les Chemins de l’Art, 1979.

Textes


ATTEINTE

Retour du sang ma délivrance de pavots
Syncopes des aubépines les soirs tièdes
D'ici notre mémoire d'ici notre voix
En arabesque d'écureuil sur les charpentes.

De la maison des femmes pays des hauts greniers
Poutres brunes, vantaux, et réserve de blé
J'appelle la nuit de renardes de louves
Pour regarder en face les yeux mauves du cri.

Commentaires