SPECTACLE : "Ni cage, ni nid" par la Cie des Chemins de Terre

La Maison de la Poésie vous propose la dernière création de la Compagnie des Chemins de Terre.

"Ni cage, ni nid" est une œuvre multidisciplinaire, alliant musique, théâtre et poésie, pour accordéon, violoncelle, percussions et deux comédiens. Elle est construite sur base de la structure de la genèse biblique, et raconte le réveil progressif de l’Homme, de la réalisation du monde qui l’entoure, et de sa progression vers le chaos. C’est une critique acerbe de la société de consommation et du surconsumérisme, qui utilise le prisme de l’adoration religieuse à travers les banalités du quotidien pour mettre en avant l’aspect fanatique que nous offrons à la culture de la consommation. La pièce se veut d’un minimalisme totalement assumé, cherchant à faire écho à un désir de fuir le "toujours plus grand" propre à la culture de la consommation. C’est la raison pour laquelle l’instrumentarium se veut modeste, le langage musical cherche la sobriété, et le texte tend à être sans grande fioriture. Ni machine (computer, amplis, instruments électriques), ni micros pour les voix. Ce qui est dénoncé est mis en pratique.

Le texte raconte deux histoires en parallèle : celle du réveil de l’Homme, dans une journée de quotidien désincarné banal qui progressivement vire au cauchemar, et celle de l’Oiseau Pouipoui, qui au départ semble conter cette histoire, mais finit victime de la déshumanisation du héros. Il y a donc une certaine forme de "brisure du quatrième mur" : l’oiseau, qui semble faire partie d’une couche consciente de son statut de conteur, finit victime de l’histoire qu’il raconte. Un dernier coup d’archet sur un clou imite son cri, grinçant comme une machine mal huilée. L’œuvre se divise donc en sept parties, faisant écho aux sept jours de la création biblique. Ces sept parties forment un très long crescendo généralisé, qui commence dans le silence pour terminer dans une forme de chaos, proche de l’illisibilité.

***

INFOS PRATIQUES :

Informations et réservation (demandée) : 081/22.53.49 - info@maisondelapoesie.be

Date et horaire : Jeu. 17 mai 2018 à 20h

Prix : 5€ (tarif plein) - 2€ (seniors, éudiants, Cartes Prof et Culture) - 1,25€ (Article 27)

Date(s)


Le jeudi 17 mai 2018 à 20:00




Fernand Léger, Deux oiseaux dans les fleurs (1950)

Lieu


Maison de la Poésie
rue Fumal 28
5000 Namur



Fernand Léger, Landscape with bird (1953)